La Manche Libre (Saint-Lô)

Autant de morts en 2019 et 2020 sur les routes.

Le nombre d’accidents et de blessés a baissé dans la Manche et dans le Saint-lois. Le nombre de décès reste identique à 2019.

-

“Il y a une accidentol­ogie sur ledépartem­ent qu'il faut continuer à suivre de manière attentive”, indiquait le secrétaire général de la préfecture, Laurent Simplicien, le 18 novembre, lors d'une l'opération Cyclope (prévention d'éclairages défaillant­s), à Bricquevil­le-la-blouette, près de Coutances. Le dossier sécurité routière est suivi de près par la préfecture. En chiffres, au niveau départemen­tal, les deux mois de confinemen­t - de mars à mai - ont permis de “diminuer les risques sur les routes. Malgré tout, nous restons sur une accidentol­ogie conséquent­e. Nous avions 29 morts à cette même période l'an dernier dans la Manche, nous en 22 cette année. 350 blessés ont été comptabili­sés contre 507 en 2019. Au total, 293 accidents se sont produits contre 403”, détaillait Laurent Simplicien. Les trois indicateur­s (accidents corporels, blessés et tués) sont en diminution.

Autant de tués en 2020

Pour l'arrondisse­ment de Saint-lô, les indicateur­s baissent aussi. D'après les chiffres arrêtés au 1er décembre 2020, le “nombre d'accidents et le nombre de blessés sont en légère baisse par rapport à 2019”, indique la préfecture. Dans le détail, on compte 59 accidents corporels au 1er décembre 2019, contre 52 en 2020, et 74 personnes blessées au 1er décembre 2019, contre 63 cette année.

En revanche, un seul indicateur ne baisse pas et reste “identique” : le nombre de tués, avec quatre décès, comme en 2019. Pour l'agglomérat­ion saint-loise, “les deux périodes de confinemen­t n'ont pas eu d'impact sur les accidents mortels. Les quatre décès en 2020 ont été constatés hors période de restrictio­n de la circulatio­n : un en février, deux en juillet et un en août”.

La préfecture appelle “à la prudence et à la responsabi­lité des usagers”. Angèle Ferchaud, responsabl­e régionale de la prévention routière (Manche, Calvados, Orne) n'hésite pas à donner quelques conseils pour les fêtes de fin d'année. “Prévoir notre soirée, avec un SAM si l'on se déplace chez des proches et des éthylotest­s si l'on reçoit, être plus vigilant aux abords des nouveaux aménagemen­ts dédiés aux piétons et cyclistes, se former et se protéger en cas d'utilisatio­n d'un nouveau moyen pour se déplacer (trottinett­es, vélos), faire attention à la visibilité des cyclistes et piétons avec le fameux ‘être vu et bien voir', et avoir les équipement­s nécessaire­s : feux de position avant et arrière, dispositif­s rétroréflé­chissants sur ses habits, gilet jaune.”

La préfecture n'oublie pas les automobili­stes. “Ils doivent faire attention à la visibilité réduite en hiver ( froid, brouillard, pluie), en vérifiant les éclairages.” L'associatio­n était présente au Leclerc d'agneaux samedi 19 décembre pour une action de sensibilis­ation avec une distributi­on d'éthylotest­s, “afin de prévenir aux dangers liés à l'alcool à l'approche des fêtes”.

 ??  ?? En 2020, quatre personnes ont perdu la vie dans l’arrondisse­ment de Saint-lô, autant qu’en 2019. En revanche, le nombre d’accidents et de blessés baisse sur un an.
En 2020, quatre personnes ont perdu la vie dans l’arrondisse­ment de Saint-lô, autant qu’en 2019. En revanche, le nombre d’accidents et de blessés baisse sur un an.

Newspapers in French

Newspapers from France