La Manche Libre (Saint-Lô)

Remilly-les-marais : ils retirent les illuminati­ons de Noël.

La qualificat­ion du comité des fêtes de “club privé” par la maire Marie-josèphe Baugé ne passe pas auprès de ses membres.

-

Lors du dernier conseil municipal de Remilly-les-marais vendredi 4 décembre, les élus ont décidé de baisser de 70 % les subvention­s attribuées aux associatio­ns. Une décision contestée par le comité de fêtes. “D’après la maire et les conseiller­s, nous n’avons rien fait cette année. Ils ont donc décidé de baisser les subvention­s, alors que certaines communes ont donné le double”, explique Dany Levée, le président du comité des fêtes. “Nous trouvons ça injuste. Certaines ont une petite trésorerie.” S’ajoute à ça une critique émise par la maire qui ne passe pas, qualifiant le comité de “club privé”.

Ils retirent les illuminati­ons de Noël pour protester !

Le président s’en défend. “Nous invitons toujours tous les habitants de la commune lors de nos manifestat­ions et même ceux des communes alentour. Nous avons un comité qui marche bien, la commune devrait plutôt soutenir ses associatio­ns ! S’il y a besoin de faire des économies, la maire peut aussi réduire l’éclairage public ou baisser son salaire !” Pour montrer leur mécontente­ment, samedi 19 décembre, les membres du comité des fêtes ont décidé de retirer l’ensemble des illuminati­ons de Noël.

La maire répond

Marie-josèphe Baugé, la maire de Remilly-les-marais réagit à la suite des propos du président du comité des fêtes. “C’est complèteme­nt idiot d’avoir retiré les illuminati­ons de Noël, de la gaminerie, c’est injustifié. La subvention votée, je comprends qu’elle leur paraisse dérisoire, mais je rappelle que leur excédent est important.” Et explique pourquoi le conseil a décidé de baisser les subvention­s de 70 %. “Cette décision de baisser les subvention­s versées aux associatio­ns, c’est avant tout une décision du conseil. C’est tout simplement le fait qu’avec le Covid, les associatio­ns n’ont actuelleme­nt aucun frais.” Mais elle assure que “quand les choses reviendron­t à la normale, le conseil décidera à nouveau, mais il n’y a pas de raisons que nous ne les aidions pas à ce moment-là.”

Sur la qualificat­ion du comité des fêtes de “club privé”, l’édile précise pourquoi. “À partir de l’instant où il faut constammen­t rappeler que nous ne sommes pas invités aux manifestat­ions comme il y a deux ans… C’est d’ailleurs le seul comité qui n’offre pas de cadeaux aux enfants et qui se paye des voyages !”, tance l’élue.

Concernant les attaques liées à sa volonté de faire des économies, l’édile assure avoir baissé sa rémunérati­on de maire de

Remilly de 50 % et d’avoir fait une croix sur celle qu’elle peut percevoir en tant que maire déléguée. “J’ai décidé de toucher que la moitié de mon indemnité alors que j’aurais pu avoir le double ! J’ai fait ce choix car je suis soucieuse des économies.”

 ??  ?? Les membres du comité des fêtes de Remilly-les-marais ont décidé de démonter toutes les illuminati­ons de Noel samedi 19 décembre pour montrer leur mécontente­ment.
Les membres du comité des fêtes de Remilly-les-marais ont décidé de démonter toutes les illuminati­ons de Noel samedi 19 décembre pour montrer leur mécontente­ment.

Newspapers in French

Newspapers from France