La Manche Libre (Saint-Lô)

Un restaurate­ur obtient le droit de vendre du vin chaud sur le marché

-

“La vente de vin chaud sur le marché a très bien fonctionné, je pense que ça valait le coup”, explique Anthony Chapel, cogérant du BHV, samedi 19 décembre. “Au 1er novembre, j'ai eu l'idée de faire un stand de vin chaud sur le marché. La police municipale m'a dit que c'était interdit. Et pourtant j'ai appris qu'une personne vendait du vin chaud sur le marché de Noël, à la Plage verte. Et pourquoi pas moi ? Alors j'ai pris contact avec la mairie”, s'exclame le cogérant du bar, en face de l'hôtel de Ville. Le mercredi 16 décembre, il a obtenu un rendez-vous avec la municipali­té. Il a été décidé qu'il pourrait, à titre dérogatoir­e, vendre du vin chaud sur les marchés du 19 et 26 décembre.

La mairie a réagi rapidement pour régler la situation du restaurate­ur : “vendre du vin chaud en novembre, ce n'était pas vraiment l'époque”, justifie Frédéric Martin, directeur de communicat­ion à la mairie. Il rajoute qu'à “Saint-lô, il existe un arrêté permanent qui empêche de consommer ou de vendre de l'alcool sur la voie publique.”

 ??  ?? La mairie a réagi promptemen­t pour permettre à Anthony Chapel et son frère Maxime, gérants du BHV, de vendre du vin chaud lors des marchés.
La mairie a réagi promptemen­t pour permettre à Anthony Chapel et son frère Maxime, gérants du BHV, de vendre du vin chaud lors des marchés.

Newspapers in French

Newspapers from France