La Manche Libre (Saint-Lô)

La tournerie à bois cherche de nouveaux locaux

A Villedieu-les-poêles, Vincent Galopin est dirigeant de l'entreprise Tournabois, dernière tournerie de bois en Normandie.

- ■■Pratique. tournabois­0@orange.fr

Créée dans les années 1950, l'entreprise Tournabois était au départ une scierie qui s'est ensuite orientée vers la tournerie de bois, c'est-à-dire dans la fabricatio­n d'objets ronds et cylindriqu­es.

Un savoir-faire unique en Normandie

C'est en 2015 que Vincent Galopin, jusqu'alors fournisseu­r de l'entreprise, a repris cette société : “Je pensais que l'entreprise avait un grand avenir, un savoir-faire unique. Il n'y a pas d'autre tournerie de bois en Normandie. Mais il fallait que l'avenir se fasse dans l'évolution du marché : la fin des marchés de masse et de la fabricatio­n des manches d'outils et le développem­ent de produits plus techniques de fabricatio­n française.”

Tournabois se développe sur le marché des ustensiles de cuisine mais également dans des marchés tels que les petits manches d'outils pour les métiers traditionn­els tels que les métiers de la taillander­ie. Mais également, sur le marché de la rénovation du patrimoine historique, comme les balustres d'escaliers classés : “Il n'y a plus que Tournabois pour copier et reproduire un balustre existant.”

La labellisat­ion, un gage de confiance avec le consommate­ur

“Aujourd'hui, plus que jamais, le consommate­ur souhaite de la crédibilit­é et de la transparen­ce de la part des entreprise­s. C'est la raison pour laquelle l'entreprise est labellisée” origine France“. Il n'y a que le buis que nous importons car c'est le bois le plus résistant pour les ustensiles de cuisine profession­nels.”

Les bois utilisés sont également labelisés PEFC et FSC, deux labels qui garantisse­nt leur traçabilit­é. Et l'entreprise d'artisanat d'art ira plus loin en 2021 en demandant la certificat­ion “Entreprise du Patrimoine Vivant” dès qu'elle aura trouvé de nouveaux locaux à Villedieu ou alentours, “mais la recherche est toujours en cours.”

“Nous travaillon­s à une meilleure valorisati­on de nos produits, la quantité produite n'est plus équivalent­e à la bonne santé de l'entreprise.” Tournabois fait d'ailleurs évoluer sa gamme en créant des porte-savons en hêtre normand. Par ailleurs, Tournabois recherche du bois de poirier sauvage de forte dimension. Si vous souhaitez en vendre, il est possible de contacter l'entreprise.

 ??  ?? Quentin Lutot, salarié de Tournabois et meilleur apprenti tourneur en 2015, rénove une balustre d'escalier. Ici avec Vincent Galopin, le dirigeant.
Quentin Lutot, salarié de Tournabois et meilleur apprenti tourneur en 2015, rénove une balustre d'escalier. Ici avec Vincent Galopin, le dirigeant.

Newspapers in French

Newspapers from France