La Manche Libre (Saint-Lô)

L'ancien site de Gloria va reprendre vie

-

En friche depuis 26 ans, le site accueillan­t l'ancienne usine Gloria, près du port de Carentan, va être réhabilité en écoquartie­r. Le plan a été présenté aux élus lors du conseil municipal du jeudi 3 décembre. Après avoir lancé des études à la suite de la convention signée avec la Ville en janvier 2020, l'actuel propriétai­re du site, l'établissem­ent public financier de Normandie (EPFN), va procéder à la démolition et le désamianta­ge de l'ensemble des friches composant les 4 hectares du site dès mars 2021.

Le coût de l'opération sera d'un million d'euros. Une somme financée à 45 % par L'EPFN et à 35 % par la Région. Les 20 % restants seront “à la charge de la Ville”, indique le maire Jean-pierre Lhonneur. “Nous déposerons ensuite le permis d'emménageme­nt. Au 31 décembre 2021, tout sera détruit.” Le site entier comprendra dans sa réhabilita­tion, “beaucoup d'espaces verts, une halle couverte, un aménagemen­t et la mise en eau du canal de jonction pour faire du canoé, de la barque, avec deux pontons pour accéder aux espaces de balades, et aussi des voies douces. Il y aura en tout, entre 80 et 100 logements construits, et l'avantage d'être à 200 mètres du centre-ville.” Certaines études étant encore en cours, le projet peut être amené à évoluer.

Un premier projet tombé à l'eau

“En 2011, la Ville a demandé à L'EPFN de racheter le site. À l'époque, nous avons mis en place un projet, et consulté la population” rappelle l'édile. Mais le Plan de Prévention des Risques Littoraux (PPRL) initié par la Direction Départemen­tale des Territoire­s et de la Mer de la Manche, a déclaré les territoire­s de Carentan et Saint-hilaire-petitville comme zones inondables. “Tout est tombé à l'eau.” En effet, les portes à flots - implantées sur le littoral permettant l'évacuation ou la conservati­on des eaux - devaient être déplacées. La Ville s'y est attelée en 2017. “Le site est pérennisé, le PPRL a été redéfini et les études sont reparties. Nous serons prêts pour commencer les travaux en 2022. Nous travaillon­s dessus depuis un an”, précise Jean-pierre Lhonneur. À l'origine, le site était occupé par la beurrerie Lepelletie­r, endroit stratégiqu­e de par sa proximité avec le port de commerce. Avant d'être rachetée dans les années 1920 par l'américain Milk Produce and Co, qui deviendra plus tard, Gloria, fabricant de lait concentré. En 1985, le groupe Nestlé reprend l'activité, mais face à la chute des ventes de lait concentré en France, l'usine finira par fermer officielle­ment en décembre 1994.

 ??  ?? Le maire de Carentan-les-marais, Jean-pierre Lhonneur, dans son bureau, présente le projet Gloria lundi 21 décembre 2020.
Le maire de Carentan-les-marais, Jean-pierre Lhonneur, dans son bureau, présente le projet Gloria lundi 21 décembre 2020.

Newspapers in French

Newspapers from France