La Manche Libre (Saint-Lô)

L'escroc vendait des voitures pas cher mais qui ne fonctionna­ient pas

-

A 49 ans, un homme handicapé et pensionné répond d'escroqueri­e d'exécution de travail dissimulé et de non tenue de registre à l'audience du 17 décembre 2020 devant le tribunal judiciaire de Caen.

Depuis décembre 2015 et jusqu'au 1er octobre 2019, il a fait 22 victimes. L'arnaque : il rachète des voitures à bas prix, les remet en état a minima et les revend ensuite pour de petites sommes rapidement.

Sur un site de petites annonces bien connu, il passe 323 offres de pièces véhicules. Certaines voitures achetées 100 € sont revendues 2 000 €, toujours en espèces. Il ne déclare pas non plus ses revenus aux impôts, soit 64 935 € estimés, en plus de sa pension d'invalidité. Pour 94 véhicules revendus, 22 victimes se sont retrouvées soit avec une voiture en panne au bout d'une semaine, soit avec des compteurs “rajeunis”. Parmi ses réquisitio­ns, le procureur souhaite une interdicti­on de gérer.

L'homme écope de 18 mois de prison avec sursis probatoire de 2 ans et obligation d'indemniser les victimes. Il est privé de son droit d'éligibilit­é pendant 5 ans.

 ??  ?? Le prévenu se défendait seul. Il a demandé à continuer son activité pour rembourser les 35 000 € mis à sa charge par le tribunal, représenta­nt les préjudices des victimes.
Le prévenu se défendait seul. Il a demandé à continuer son activité pour rembourser les 35 000 € mis à sa charge par le tribunal, représenta­nt les préjudices des victimes.

Newspapers in French

Newspapers from France