La Manche Libre (Saint-Lô)

Travaux chez une octogénair­e : prison ferme pour le démarcheur

-

A Cabourg, le 11 juin 2019, une octogénair­e en fauteuil roulant reçoit un démarcheur qui propose la réparation de la cheminée du toit et de tuiles abîmées.

Il empoche 2 chèques en blanc, prend la carte bleue, le code et enregistre 2 paiements sur le terminal dans son véhicule. Il n'y a ni facture, ni bon de rétractati­on. Des travaux sont effectués mais l'octogénair­e a fait opposition à ses chèques.

L'entreprene­ur prévient qu'il revient à Cabourg se faire payer en décembre 2019. Il est accueilli par des gendarmes.

A l'audience du 17 décembre 2020 devant le tribunal judiciaire de Caen, il répond d'escroqueri­e, d'abus de faiblesse, de remise de contrat non conforme et d'obtention de paiement avant 7 jours.

Il objecte : “C'est moi qui devrais porter plainte pour non-paiement. Je vais faire de la rénovation à 1 €, comme ça, je serai sûr d'être payé”. Jessy Collard écope de 12 mois de prison dont 6 sont assortis d'un sursis probatoire, avec une interdicti­on de gérer pendant 5 ans. Il devra rembourser 3 130 € tous préjudices confondus.

 ??  ?? Bruno Albisetti, procureur au contraire s'inquiète de ce que le prévenu veuille “faire de la rénovation à 1 €, là où de trop nombreuses arnaques subsistent”.
Bruno Albisetti, procureur au contraire s'inquiète de ce que le prévenu veuille “faire de la rénovation à 1 €, là où de trop nombreuses arnaques subsistent”.

Newspapers in French

Newspapers from France