La Manche Libre (Saint-Lô)

Promenade insolite : béni soit Chausey

Chausey est aussi une paroisse. Jacqueline Decoux, rédactrice pour le diocèse, en a fait une jolie publicatio­n. Prière pour l'archipel.

- Alain Fergent

Elle est un peu comme un agent de liaison - c'est elle qui le dit - “entre le Bon Dieu et ses fidèles”, belle formule pour raconter les publicatio­ns auxquelles elle collabore régulièrem­ent et bénévoleme­nt pour le diocèse.

Jacqueline Decoux-ricour, installée dans sa jolie maison familiale de Jullouvill­e, a le sens de la formule. Ce fut sa vie profession­nelle pendant de nombreuses années, lorsqu'elle était encore en activité à Paris, rédactrice à cette époque de publicatio­ns institutio­nnelles, dont le journal des Frères des Ecoles chrétienne­s de la congrégati­on de Saint Jean-baptiste de La Salle, ou le bulletin officiel des amis des fox terriers. Elle participe aujourd'hui à la mise en oeuvre d'une collection initiée par le père Régis Rolet, curé de la paroisse Saint-clément de Granville, consacrée au patrimoine cultuel de notre région. Après un premier ouvrage sur le Grand Pardon de la mer signé d'isabelle Samson, voici le deuxième, cette fois sur Chausey, “L'île sous le ciel”, qui précède le troisième de la collection consacré, lui, aux vitraux de Notre-dame du Cap Lihou.

Jacqueline Decoux-ricour, catholique et fière de l'être, prévient tout de go avant même qu'on ait eu le temps de feuilleter le livret : l'ouvrage dont elle signe la réalisatio­n a été pensé “sans prosélytis­me”. Qu'est-ce à dire ? “Que la relation avec le Bon Dieu est unique et que cela ne regarde que chacune et chacun d'entre nous”.

Les vitraux de la chapelle voulus par l'abbé Delaby, l'ancien curé de Chausey

La précaution oratoire n'est pourtant pas nécessaire pour apprécier le document richement et joliment illustré sur ce qui distingue Chausey des autres cailloux-confettis de la Manche : l'archipel, on pourrait avoir tendance à l'oublier, n'est pas seulement un lieu de villégiatu­re couru et apprécié des touristes qui veulent faire bronzette et se dépayser. C'est aussi une paroisse, avec ses fidèles et sa fameuse chapelle Notre-dame-des-victoires où subsiste encore le souvenir d'un homme qui en fut autrefois la figure charismati­que, le père André Delaby, curé-instituteu­r de l'archipel pendant trente ans, des années 50 aux années 80. Il était, rappelle Jacqueline Decoux-ricour, “un homme d'eglise hors pair, foi chevillée au corps, composant des cantiques imprégnés de Chausey, bricoleur, mécanicien, sauveteur, radio, secrétaire du syndicat d'initiative et bien sûr pêcheur parmi les pêcheurs”. On lui doit d'avoir fait installer les vitraux actuels de la chapelle dont il a passé commande au fils du peintre Marin-marie, Yves Couppel de Saint-front. Jacqueline Decoux-ricour a rencontré l'artiste peu de temps avant sa mort. Il témoigne sur l'histoire des ouvrages qu'il a réalisés à la demande du curé : “ces verres colorés racontent l'histoire d'un Dieu qui se mêle aux labeurs des gens de mer” et confèrent à la chapelle de l'île

“une surprenant­e atmosphère lumineuse, paisible et gaie”.

Chaque été en août, Chausey célèbre son “Pardon de la mer”, un moment unique qui rassemble les paroissien­s autour de la Vierge Marie “Etoile de la mer”

et Saint Clément, patron des pêcheurs.

“Iliens, nous sommes tous comme en une même famille, avec des liens indélébile­s et un sens très fort de la solidarité”, témoigne Georgette, pilier du Pardon de la mer, dont le mari a perdu la vie en allant relever ses casiers avec son bateau.

C'est de tout cela et bien plus encore dont il est question dans le bel ouvrage que signe Jacqueline Decoux-ricour, une manière originale de raconter le caillou autrement : comme une prière sous le vent. Béni soit Chausey.

■■Chausey, une île sous le ciel – Editions du Signe. En vente 10 € en librairie.

 ??  ?? C'est chez elle à Jullouvill­e que Jacqueline Decoux-ricour a rédigé ce livret consacré à la vie spirituell­e de Chausey. Elle rappelle le rôle de l'ancien curé de l'archipel, le père Delaby. Le livret fait partie d'une collection consacrée au patrimoine cultuel de la région, initiée par l'abbé Rolet de Granville.
C'est chez elle à Jullouvill­e que Jacqueline Decoux-ricour a rédigé ce livret consacré à la vie spirituell­e de Chausey. Elle rappelle le rôle de l'ancien curé de l'archipel, le père Delaby. Le livret fait partie d'une collection consacrée au patrimoine cultuel de la région, initiée par l'abbé Rolet de Granville.
 ??  ?? La chapelle Notre-dame-des-victoires à Chausey accueille chaque année à la mi-août son grand Pardon de la mer autour de la Vierge Marie et de Saint Clément, patron des pêcheurs.
La chapelle Notre-dame-des-victoires à Chausey accueille chaque année à la mi-août son grand Pardon de la mer autour de la Vierge Marie et de Saint Clément, patron des pêcheurs.

Newspapers in French

Newspapers from France