La Manche Libre (Saint-Lô)

Les Cherbourge­ois finissent l'année en beauté.

Depuis juillet, l'équipe Proligue de la JS Cherbourg est coachée par un fin limier, Frédéric Bougeant, qui a su imposer ses méthodes.

-

Le Havrais d'origine est un grand voyageur. Passé par des pays où le handball est une religion, telle la Russie, il est aussi allé le développer, comme au Sénégal.

Après sept mois passés dans le Nord-cotentin, le Seino-marin a décidé d'y poser ses valises jusqu'en 2024 en prolongean­t son contrat avec le club Mauve où il a senti du potentiel pour les emmener au plus haut niveau. Avec ses méthodes, le coach cherbourge­ois a réussi à faire prendre la mayonnaise et son équipe a réalisé un superbe parcours avec sur 11 matches disputés, deux défaites et neuf victoires dont cinq d'affilée, depuis le 22 novembre : Sarrebourg, Valence, Strasbourg, Sélestat et Massy (2 4-22), le vendredi 18 décembre. Les Mauves ont aussi la meilleure défense du championna­t avec une moyenne de 23,94 buts encaissés par matches et possèdent la 4e attaque du championna­t avec 28,09 buts marqués par match. Cherbourg est en tête du championna­t Proligue en compagnie de Saran.

Une équipe hétéroclit­e

Au sein de la JS Cherbourg, le groupe Proligue est composé de vieux briscards à l'image du défenseur, Frédéric Beauregard et du capitaine, Williams Manébard. Des joueurs dans la force de l'âge et du jeu tels l'ukrainien, Dmytro Gunko, les gardiens : le Croate, Sven Horvat et l'israélien, Dan Tepper, et les Scandinave­s, Hakon Ekren, Jonas Burud et Kristian Orsted. Frédéric Bougeant n'a pas hésité à inclure dans son groupe de jeunes joueurs. “Si nous voulons construire un bon groupe, il ne faut pas toujours faire appel à des joueurs expériment­és, il faut aussi des jeunes joueurs de talents qui vont acquérir de l'expérience pour le projet du club, la montée en Starligue”, explique-t-il. Parmi ces joueurs, Léo Weber, ailier gauche, Jason Muel, pivot qui a connu le haut niveau, Lucas Dalmont qui s'est métamorpho­sé en demi-centre efficace. Alexandre Ribeiro est un gardien en devenir, Lior Gurman, arrière arrivé d'israël et Chérubin Tabanguet, arrière gauche virevoltan­t. Enfin, Andric Brun, Victor Doudinski et le dernier en date, Antonin Bertrand, arrière de 16 ans, surclassé avec ses 1,93 m et un gabarit impression­nant font parler l'avenir.

Tout le monde en vacances

La phase aller n'est pas compléteme­nt terminée. La JS Cherbourg a encore deux matches à jouer, reportés à cause de la crise sanitaire, contre Billère, match de la journée 7 et à Angers, match de la journée 8. Les joueurs vont prendre un peu de repos et partent retrouver leurs familles. Les joueurs scandinave­s, Jonas Burud, Kristian Orsted, Hakon Hekren vont retrouver leurs pays enneigés. Les Israéliens, Dan Tepper et Lior Gurman vont rejoindre les leurs. Dmytro Gunko se rendra en Ukraine, son pays d'origine et les joueurs français vont se dispatcher sur l'ensemble du territoire pour passer des fêtes familiales dans un respect strict des règles sanitaires. Tout ce petit monde se retrouvera le 3 janvier, pour une batterie de tests avant la reprise des entraîneme­nts le lendemain.

 ??  ?? Parmi les jeunes joueurs de la JS Cherbourg, l'enfant du pays, Lucas Dalmont, 23 ans, est passé du poste d'ailier au poste de demi-centre sous la houlette de Frédéric Bougeant.
Parmi les jeunes joueurs de la JS Cherbourg, l'enfant du pays, Lucas Dalmont, 23 ans, est passé du poste d'ailier au poste de demi-centre sous la houlette de Frédéric Bougeant.

Newspapers in French

Newspapers from France