La Manche Libre (Saint-Lô)

L'an deux de l'aventure saoudienne

Le mythique rallye va connaître sa 43e édition, la deuxième en Arabie Saoudite. Présentati­on avec Pierre-alexandre Renet.

- Sylvain Letouzé

Ancien pilote, champion du monde d'enduro à de multiples reprises et désormais manager d'une des plus grosses équipes moto du plateau, le Manchois Pierre-alexandre Renet va vivre un nouveau Dakar, dans quelques jours, en Arabie Saoudite. Après l'afrique puis l'amérique du Sud, c'est donc au Moyen Orient que la caravane de la célèbre épreuve de rallye a posé ses valises. Une découverte que “Pela” Renet a faite l'an passé. “Si l'on se place uniquement sur le plan sportif et Rallye, c'est absolument incroyable, assure le Cotentinoi­s. Ce pays n'est quasiment composé que de déserts et offre des possibilit­és à l'infini, c'est immense !”

En dehors en revanche, pas le temps de visiter ni de flâner. Les journées sont bien remplies : “A peine le départ donné, nous faisons la liaison pour rejoindre le bivouac du soir et préparer tout ce qu'il faut aux pilotes. Tout est calibré. C'est aussi le savoir-faire de l'organisati­on qui parle”.

En plus, l'esprit de l'afrique des débuts de l'épreuve ne peut plus exister en Arabie Saoudite. “On s'adapte à la culture du pays,

explique Pierre-alexandre Renet. Et même si l'accueil est parfait, là-bas, par exemple, il n'est pas possible de faire une petite fête ou de partager une bière, c'est interdit”.

Il faut donc en rester au sport et à la course. Au programme cette année, douze jours d'épreuve, un tour de l'arabie Saoudite au départ et à l'arrivée de Jeddah et, surtout, un objectif de victoire finale pour l'équipe que dirige Pierre-alexandre Renet : “L'an dernier, nous faisions deuxième avec Pablo Quintanill­a (Chili), cette année il vise la victoire. Pour Luciano Benavides (Argentine), notre autre pilote, on sera dans un objectif de Top 5”. Des ambitions d'aller décrocher la lune, mais le manager le sait : “Tout est très aléatoire en rallye, il peut y avoir des surprises. Les sections de hors piste sont terribles là-bas, il y a des cailloux”.

Et avec un ingrédient surprise qui va à la fois bénéficier à la récupérati­on athlétique des pilotes mais aussi contraindr­e les équipes à travailler encore plus. “Pour la première fois, les road-books sont donnés le matin de chaque étape, on ne peut plus étudier avant le parcours, c'est quelque chose de nouveau. Il va là encore, falloir faire preuve d'imaginatio­n pour anticiper les pièges et trouver les bons passages”, conclut Pierrealex­andre Renet, prêt à offrir tous les meilleurs conseils à ses protégés.

■■Le Dakar 2021. Du samedi 2 janvier 2021 au vendredi 15 janvier. Départ et arrivée à Jeddah, 12 étapes pour 4 778 km de spéciales chronométr­ées.

 ??  ?? L'équipe que dirige Pierre-alexandre Renet espère une première place avec Pablo Quintanill­a (Chili) qui avait terminé second en 2020.
L'équipe que dirige Pierre-alexandre Renet espère une première place avec Pablo Quintanill­a (Chili) qui avait terminé second en 2020.
 ??  ?? Pierre-alexandre Renet, manager Rockstar Energy Factory Husqvarna, visera la victoire avec un de ses pilotes.
Pierre-alexandre Renet, manager Rockstar Energy Factory Husqvarna, visera la victoire avec un de ses pilotes.

Newspapers in French

Newspapers from France