Un cas de tu­ber­cu­lose dé­tec­té

Un dé­pis­tage de cette ma­la­die or­ga­ni­sé au ly­cée d’ar­son­val

La Montagne (Brive) - - Limousin Actualité - Lae­ti­tia Sou­lier lae­ti­tia.sou­lier@cen­tre­france.com

Suite à la dé­cou­verte d’un cas de tu­ber­cu­lose au ly­cée bri­viste d’ar­son­val, un pro­to­cole de dé­pis­tage concer­nant en­vi­ron 70 per­sonnes, élèves et per­son­nels, a été ac­ti­vé en lien avec le centre hos­pi­ta­lier de Brive.

Un cas de tu­ber­cu­lose ayant été dé­cou­vert chez une élève du ly­cée d’ar­son­val, à Brive, un pro­to­cole de dé­pis­tage est en cours dans l’éta­blis­se­ment et concerne en­vi­ron 70 per­sonnes, élèves et per­son­nels qui ont pu être en contact avec elle.

« Mer­cre­di der­nier (N.D.L.R. : le 9 mai), les fa­milles ont été réunies et in­for­mées quant aux mo­da­li­tés de dé­pis­tage et aux symp­tômes, in­forme le pro­vi­seur ad­joint du ly­cée, Paul Bar­rande. On a ap­pli­qué la pro­cé­dure. »

Pro­cé­dure en lien avec l’hô­pi­tal

La tu­ber­cu­lose est en ef­fet une ma­la­die conta­gieuse, à dé­cla­ra­tion obli­ga­toire, comme le rap­pelle L’ARS (agence ré­gio­nale de san­té) de la Nou­velle­ Aqui­taine. La pro­cé­dure se dé­roule en lien avec le centre de lutte an­ti tu­ber­cu­leux du centre hos­pi­ta­lier de Brive. Ce centre (CLTA) or­ga­nise en par­ti­cu­lier la prise en charge et le sui­vi des per­sonnes ayant été ex­po­sées au ba­cille tu­ber­cu­leux.

De­puis lun­di ma­tin, un pre­mier cercle de per­sonnes ayant été en contact avec l’élève est dé­pis­té à l’hô­pi­tal se­lon un plan­ ning qui s’étire jus­qu’à la se­maine pro­chaine.

Le dé­pis­tage consiste en une ra­dio pul­mo­naire et une prise de sang. En cas d’in­fec­tion, un trai­te­ment par an­ti­bio­tique est pres­crit. La tu­ber­cu­lose est une ma­la­die qui se trans­met par voie aé­rienne (toux, éter­nue­ments…) et qui se soigne avec des an­ti­bio­tiques adap­tés. Elle se ma­ni­feste par la per­sis­tance de cer­tains symp­tômes pul­mo­naires (toux, dif­fi­cul­tés ou dou­leurs res­pi­ra­toires, cra­chats…) ou gé­né­raux (fièvre, sueurs noc­turnes, amai­gris­se­ment anor­mal…).

L’élève conta­mi­née est en classe de se­conde. Elle a été trai­tée.

Si la ma­la­die doit obli­ga­toi­re­ment être si­gna­lée aux ins­tances sa­ni­taires, la vac­ci­na­tion n’est, rap­pe­lons­le, plus obli­ga­toire de­puis 2007. ■

PHO­TO D’AR­CHIVES : THO­MAS JOUHANNAUD

DÉ­PIS­TAGE. Les centres de lutte an­ti tu­ber­cu­leux pro­cèdent aux exa­mens de dé­pis­tage.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.