Les ly­céens, bêtes d’éco­no­mie

La Montagne (Brive) - - Brive Vivre Sa Ville -

Les sept classes de se­conde de Bos­suet par­ti­cipent à la Se­maine de l’en­tre­prise. Quel est leur re­gard sur ce monde pas si éloi­gné du leur…

LA SE­MAINE DE L’EN­TRE­PRISE ? Ambre « Ça change des cours conven­tion­nels, ça per­met d’ap­prendre dif­fé­rem­ment, d’in­té­grer des choses dif­fé­rentes. » Léa :

« On peut ap­pron­fon­dir ce qu’on a vu en stage de 3e. » Émi­lie : « C’est l’oc­ca­sion de pe­ser les avan­tages et les in­con­vé­nients du mé­tier qu’on en­vi­sage. » Ori : « Vi­si­ter des en­tre­prises per­met d’être en con­tact avec la réa­li­té. »

L’ÉCO­NO­MIE ? Jor­dan : « C’est com­pli­qué, mais in­té­res­sant ; on se plonge fa­ci­le­ment de­dans. » Émi­lie : « On y est confron­té tous les jours. Peut­être qu’après, on va ai­mer… » Ambre : « Tra­vailler avec les autres ma­tières, ça donne de l’in­té­rêt à toutes. »

L’EN­TRE­PRISE ? Émi­lie : « Ça ar­rive un peu trop vite, je trouve… C’est pas comme un es­prit de fa­mille, mais il doit y avoir un es­prit d’équipe ; il y a for­cé­ment des liens qui se créent, on s’en rap­pelle toute notre vie comme en classe.

ET UN CHEF D’EN­TRE­PRISE ? Léa : « Je vou­drais tra­vailler en li­bé­ral, pour être libre, sans contrainte. » Émi­lie : « Il a une po­si­tion un peu bi­zarre. Il doit pen­ser à tout sans se mettre per­sonne à dos. Il faut être par­tout, don­ner de sa per­sonne, être hu­main et avoir des idées so­lides. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.