L’UE unie face à Trump Des liens ren­for­cés avec les pays des Bal­kans

Les 28 cherchent des so­lu­tions pour l’ac­cord nu­cléaire ira­nien

La Montagne (Brive) - - France & Monde Actualités -

L’UE a af­fû­té mer­cre­di sa ré­ponse col­lec­tive aux « ca­prices » de Do­nald Trump dans les dos­siers du nu­cléaire ira­nien et du com­merce in­ter­na­tio­nal, lors d’une ren­contre à So­fia.

Leur dî­ner de tra­vail de plus de trois heures n’a pas don­né lieu à des dé­ci­sions for­melles. Mais les 28 ont conve­nu que « L’UE conti­nue­ra de se battre pour un sys­tème in­ter­na­tio­nal ba­sé sur des règles mal­gré les ré­centes dé­ci­sions sur le cli­mat, les droits de douane et l’iran », a ex­pli­qué une source eu­ro­péenne.

Ré­flexion eu­ro­péenne

« Nous sommes té­moins au­jourd’hui d’un nou­veau phé­no­mène, l’at­ti­tude ca­pri­cieuse de l’ad­mi­nis­tra­tion amé­ri­caine », a dé­non­cé le pré­sident du Con­seil eu­ro­péen, Do­nald Tusk, avant le dé­but de la réunion. « Quand on re­garde les der­nières dé­ci­sions du pré­sident Trump, on pour­rait même se dire qu’avec de tels amis, pas be­soin d’en­ne­mis », a­t­il ajou­té.

Les 28 ont cher­ché avant tout à af­fi­cher une uni­té sans faille face aux dé­fis amé­ri­cains, no­tam­ment ce­lui du re­trait de l’ac­cord sur le nu­cléaire ira­nien et des sanc­tions frap­pant leurs en­tre­prises opé­rant dans ce pays. Les chefs d’état et de gou­ver­ne­ments conti­nue­ront de sou­te­nir l’ac­cord, « pour au­tant que l’iran le res­pec­te­ra ». Et ils vont « lan­cer leurs tra­vaux pour pro­té­ger les en­tre­prises eu­ro­péennes af­fec­tées par la dé­ci­sion amé­ri­caine », a pré­ci­sé une source eu­ro­péenne. Do­nald Tusk avait de­man­dé aux trois pays eu­ro­péens si­gna­taires de l’ac­cord nu­cléaire avec Té­hé­ran, la France, le Royaume­uni et l’al­le­magne, de par­ta­ger leur éva­lua­tion de la si­tua­tion, au len­de­main d’une réunion à Bruxelles avec le chef de la di­plo­ma­tie ira­nienne, Mo­ham­mad Za­rif.

Les Eu­ro­péens dis­cutent no­tam­ment de la pos­si­bi­li­té d’ap­pli­quer une loi dite « de blo­cage », un ins­tru­ment per­met­tant de pro­té­ger leurs en­tre­prises tra­vaillant en Iran face aux me­naces de sanc­tions ex­tra­ter­ri­to­riales amé­ri­caines.

Le géant fran­çais To­tal a d’ores et dé­jà aver­ti qu’il met­trait fin à son grand pro­jet ga­zier en Iran, dé­mar­ré en juillet 2017, à moins d’ob­te­nir une dé­ro­ga­tion de la part des au­to­ri­tés amé­ri­caines, avec le sou­tien de la France et de L’UE. Les pays de L’UE Les di­ri­geants eu­ro­péens ont ren­con­tré hier, à So­fia, leurs ho­mo­logues d’al­ba­nie, de Bos­nie-her­zé­go­vine, de Ser­bie, du Mon­té­né­gro, de Ma­cé­doine et du Ko­so­vo, une pre­mière de­puis quinze ans. Ils ont confir­mé la « pers­pec­tive eu­ro­péenne » maintes fois pro­mise aux pays des Bal­kans, où la Russie tente d’étendre son in­fluence, mais sans ca­cher leurs ré­ti­cences face à un élar­gis­se­ment ra­pide d’une Union eu­ro­péenne en pleine re­fon­da­tion. Comme d’autres, la France consi­dère que les adhé­sions ra­pides conviennent que l’ac­cord sur le nu­cléaire ira­nien « n’est pas par­fait » mais qu’il faut le pré­ser­ver, a dé­cla­ré hier à So­fia la chan­ce­lière al­le­mande, An­ge­la Mer­kel.

Les fortes tur­bu­lences dans les re­la­tions trans­at­lan­tiques ont consti­tué le plat de ré­sis­tance du dî­ner eu­ro­péen, pré­lude du som­met consa­cré hier aux liens que L’UE veut ren­for­cer avec les pays des Bal­kans. ■ ac­cor­dées ces quinze der­nières an­nées à des pays d’eu­rope de l’est sont l’une des causes des dif­fi­cul­tés ac­tuelles de l’union. Dans la dé­cla­ra­tion fi­nale du som­met, les Eu­ro­péens évitent ain­si d’em­ployer les mots

« adhé­sion » ou « élar­gis­se­ment ». Ils y dé­clinent en re­vanche la « connec­ti­vi­té » par la pro­messe d’in­ves­tis­se­ments dans les infrastructures de trans­port des Bal­kans, des échanges édu­ca­tifs et cultu­rels, et des liens ren­for­cés face à des « dé­fis com­muns » comme la sé­cu­ri­té et les mi­gra­tions.

PHOTO AFP

REN­CONTRE. La chan­ce­lière al­le­mande, An­ge­la Mer­kel, et le pré­sident du Par­le­ment eu­ro­péen, An­to­nio Ta­ja­ni.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.