Les rêves d’ulysse

PRIX DES LI­BRAIRES ■ Pré­si­dé par Del­phine de Vi­gan il a été dé­cer­né à Gaëlle No­hant pour Lé­gende d’un dor­meur éveillé (Hé­loïse d’or­mes­son). BLEU AU­TOUR ■ L’édi­teur de l’al­lier lance une nou­velle col­lec­tion pour ses 20 ans, Cé­la­don, avec Leï­la Seb­bar, Jean

La Montagne (Brive) - - Les Courses Vincennes - Jean-marc Laurent jean-marc.laurent@cen­tre­france.com

Jacques, l’ulysse de Re­né Pa­gis, a été en­voû­té par le chant d’une si­rène pré­nom­mée Ma­thilde. Un charme qui condui­ra cet auxi­liaire de jus­tice re­trai­té et rê­veur en pri­son.

On avait dé­cou­vert la plume de Re­né Pa­gis dans Un der­nier rêve pour la nuit (édi­tions du Bord du Lot, 2016), ré­cit lar­ge­ment au­to­bio­gra­phique, puis fait un peu plus ample connais­sance avec cet an­cien gen­darme et an­cien ma­gis­trat à tra­vers Dans la salle des pas perdus (sé­rie de 31 anec­dotes pu­bliée par De Bo­rée en 2017). « Un livre fon­da­teur, re­con­naît l’in­té­res­sé, qui a confir­mé mon en­vie d’écrire et m’a pré­pa­ré au roman ».

Le chant clair des si­rènes qui vient de sor­tir chez Ma­ri­vol dé­tache le ré­cit de l’au­to­fic­tion mais se nour­rit lar­ge­ment des ren­contres pro­fes­sion­nelles et per­son­nelles de l’au­teur. « Tout s’est en­chaî­né, de fa­çon in­croyable je dé­cou­vrais chaque jour en écri­vant les nou­velles pé­ri­pé­ties du roman, les re­bon­dis­se­ments... j’étais le lec­teur et le spec­ta­teur de ma propre fic­tion ! », ra­conte­t­il.

Jacques, le re­trai­té cler­mon­tois du Chant clair des si­rènes largue un jour les amarres après trente et un an de frus­tra­tion et de vie conju­gale sans fan­tai­sie. Il s’en­ fuit vers l’aven­ture. Il vi­vra sa nou­velle li­ber­té près de Per­pi­gnan où il com­mence à écrire sa « vie d’après » dans la mai­son d’hôte de l’énig­ma­tique Ma­thilde. Il se­ra en­voû­té par ses pratiques « spi­ri­tuelles » qui lui fe­ront perdre pied dans un rê­ve­cau­che­mar sen­suel… jus­qu’à com­mettre un meurtre ? Ma­ni­pu­la­tion ? Ma­chi­na­tion ? Lui­même doute de la réa­li­té des choses. Il se­ra en tout cas mis en exa­men pour crime. Re­né Pa­gis joue avec sa connais­sance in­time des ar­canes de la jus­tice pour dé­tailler les actes de pro­cé­dure.

Roman po­li­cier

On frôle ici le roman po­li­cier. « J’aime in­clure une par­tie un peu po­li­cière dans mes ro­mans avec un crime, un pas­sage de­vant la jus­tice », re­con­naît­il. De là à se lan­cer un jour pro­chain dans un vrai po­lar ? « Je pense que j’es­saye­rai d’écrire un roman po­li­cier avec un gen­darme comme per­son­nage prin­ci­pal car comme pour l’ac­tion ju­di­ciaire je connais bien ce do­maine et j’ai à coeur de mon­trer le ca­rac­tère hu­ma­niste des gen­darmes », convient­il.

Comme son per­son­nage, Re­né Pa­gis a vi­si­ble­ment été tou­ché par le germe de l’écri­ture ro­ma­nesque. Né dans une ferme du Can­tal, il tra­vaille en ce mo­ment à un pro­jet de roman de ter­roir pour les édi­tions De Bo­rée. Il y a fort à pa­rier que l’on y re­trou­ve­ra un gen­darme et un juge. On n’échappe pas à son des­tin ! ■

▶ Le chant clair des si­rènes. Re­né Pa­gis, Ma­ri­vole, 262 p., 19€. L’au­teur se­ra en dé­di­cace sa­me­di 19 mai, toute la jour­née à la li­brai­rie les Vol­cans de Cler­mont-fer­rand et di­manche 20 mai au sa­lon des livres de Cour­non-d’au­vergne.

ILLUSTRATION AFP

FAIT DI­VERS. Meurtre dans une ferme des Py­ré­nées, la gen­dar­me­rie en­quête. Pris au piège, un re­trai­té cler­mon­tois est ar­rê­té.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.