Ils sont sept à avoir dé­cro­ché le pom­pon

Sept jeunes Li­mou­sins in­tègrent l’école de mousses de Brest ou Cher­bourg dès sep­tembre

La Montagne (Brive) - - Corrèze Actualité - Lae­ti­tia Sou­lier

Ils sont jeunes mais dé­jà pas­sion­nés de ma­rine. Ils in­té­gre­ront l’école des mousses en sep­tembre pour un an de sco­la­ri­té en­ca­drée.

Léa, Fa­bio, Alexis, Lu­cas, Pierre, Mat­thias et Da­mien… Ils sont sept jeunes, pas en­core ma­jeurs. Six gar­çons, une fille, tous re­çus à l’école des mousses de Brest et de Cher­bourg. « Un re­cord pour le Cir­fa (*) de Brive et le Li­mou­sin de­puis 2014 », constate le pre­mier maître Ch­ris­tophe Des­champ. Mer­cre­di, à Brive, ces jeunes gens ont si­gné leur pré­con­trat d’en­ga­ge­ment. « Il y a eu 5 can­di­da­tures spon­ta­nées pour ces jeunes en classe de 3e ou 2nde et deux ont par­ti­ci­pé à la pré­pa­ra­tion mi­li­taire ma­rine de Brive, les sa­me­dis ma­tin au 126e RI ».

Avoir été re­çus sur dos­sier, aux tests phy­siques et psy­cho­lo­giques per­met à ces jeunes d’in­té­grer une sco­la­ri­té d’un an en école des mousses, avant de si­gner un contrat de 4 ans dans l’armée. « Les re­cru­ter très jeune per­met de les ame­ner loin », pour­suit le pre­mier maître. Ce qui est bien dans l’in­ten­tion des trois re­çus qui in­tègrent en sep­tembre l’école de Cher­bourg : Léa, Fa­bio et Alexis. Les quatre autres met­tant, quant à eux, le cap sur Brest.

Léa Me­zille, Li­moges, 17 ans. « J’étais en 1re Bac pro au ly­cée Raoul­dau­try. Quand j’étais en 3e, des per­sonnes sont ve­nues nous pré­sen­ter la ma­rine. Je suis al­lée me ren­sei­gner en­suite au Cir­fa. Ça m’a plu ». Il faut dire que Léa est « tom­bée de­dans » toute pe­tite puisque son père est dans l’armée de terre. Par­tir à Cher­bourg en sep­tembre n’est pas un pro­blème pour la jeune fille. Ni pour sa ma­man d’ailleurs. « Elle sait ce qu’elle veut faire. Il y a tel­le­ment de jeunes qui ne savent pas. Au­tant l’ac­com­pa­gner. Son pa­pa est très fier. » A l’is­sue de l’école des mousses, Léa se voit tra­vailler sur un bâ­ti­ment, pour être dé­tec­teur an­ti sous­ma­rin.

Fa­bio Seigle, 16 ans, Brive. Fa­bio était en 3e à Pa­ris mais avant, il était sco­la­ri­sé à Jeanne­d’arc. « Je suis at­ti­ré par l’en­ca­dre­ment et la vie en col­lec­ti­vi­té », di­til. Fa­bio aus­si a re­çu l’ar­ mée en hé­ri­tage, son père étant un an­cien mi­li­taire de l’armée de terre. L’éloi­gne­ment de sa fa­mille dès sep­tembre ne l’ef­fraie pas. « Il y a le té­lé­phone », phi­lo­sophe­t­il. Il sou­haite de­ve­nir fu­si­lier ma­rin.

Alexis Tcher­ny­chev, 16 ans, Mar­tel. Alexis a fait sa 3e à Mar­tel et sa se­conde au ly­cée de Souillac (Lot). « De­puis tout pe­tit, je veux in­té­grer l’armée de terre. Mais je suis trop jeune. Je me suis alors ren­sei­gné sur la ma­rine. Ce­la m’a plu. J’aime l’en­traide entre les gens, la vie en col­lec­ti­vi­té, le cadre. Avant j’étais bon élève, mais main­te­nant, je m’en­nuie à l’école. Je vou­lais plus d’ac­tions. C’est une fier­té de ren­trer à l’école des mousses. Je suis sûr que ça va me plaire. Il n’y au­ra pas de rou­tine. Je vou­drais être fu­si­lier ma­rin à Lo­rient. C’est le dé­but d’une car­rière. » ■

PHOTO LS

FU­TURS MA­RINS. Sept jeunes de la ré­gion pour­suivent leur sco­la­ri­té à l’école des mousses.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.