Zi­zou, Gri­zou, Gi­roud

La Montagne (Brive) - - Coupe Du Moonnddee E U - PHI­LIPPE BAU­DET phi­lippe.bau­det@cen­tre­france.com

À ja­mais, la Coupe du monde 1998 ri­me­ra avec Zi­zou. De­puis le dé­but de ce Mon­dial russe, la France du foot se cherche un nou­veau hé­ros. An­toine Griez­mann, par­mi les lea­ders du groupe bleu, a été dé­si­gné. La pho­né­tique aide. « Gri­zou, ça rime avec Zi­zou, di­sait il y a deux jours Paul Pob­ga. Zi­zou, c’est une lé­gende de la France. Gri­zou, il est en train de faire ça.(..) On es­père qu’il pour­ra mar­quer cette fi­nale. » Les titres sont tout faits. Dé­jà faits, d’ailleurs. Meilleur bu­teur fran­çais de­puis le dé­but de la com­pé­ti­tion, Griez­mann, hier, a pour­tant éva­cué la pres­sion de l’hé­ri­tage. Ou du moins la conson­nance. « J’aime pas trop Gri­zou, a­t­il sou­ri. Moi, c’est plus Gri­zi. » Alors on fait comment pour la rime ? On élit Gi­roud ! Comme Gui­varc’h en 1998, l’avant­centre des Bleus n’est tou­jours pas par­ve­nu à mar­quer en Rus­sie. Par­fois raillé pour sa di­sette, il se montre pour­tant ul­tra­pré­cieux dans le jeu d’at­taque fran­çais. In­dis­pen­sable. Ses fa­cul­tés dans le jeu aé­rien et dos au but, son sens du sa­cri­fice servent le col­lec­tif. Pro­fitent à Mbap­pé. Des­champs a ten­té l’op­tion sans Gi­roud face à l’aus­tra­lie, il en est vite re­ve­nu, et son at­ta­quant le lui a bien ren­du. De­main face à la Croa­tie, Gi­roud mé­rite, pour son oeuvre russe, de par­ve­nir à dé­blo­quer son comp­teur.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.