L’ARAC Corrèze face au temps qui passe

La Montagne (Brive) - - Brive / Auvézère -

Ven­dre­di 30 no­vembre, le bu­reau dé­par­te­men­tal de l’as­so­cia­tion Ré­pu­bli­caine des An­ciens Com­bat­tants (ARAC) se réunis­sait en as­sem­blée gé­né­rale salle du bas du centre cultu­rel de Vi­geois.

En pré­sence de M. Saf­fort, pré­sident de L’ARAC Gi­ronde, membre du bu­reau na­tio­nal, de Ma­rie Se­bert, di­rec­trice de L’ONAC 19, sous les pré­si­dences de Ma­rie­jo­sée Cap­poën et Jean­pierre Peyrat, en pré­sence éga­le­ment de Jean­paul Com­by, maire de la com­mune, les adhé­rents ont dé­plo­ré « l’éclair­cis­se­ment des rangs ». En ef­fet, de nom­breux dé­cès sont à dé­plo­rer de­puis Noël 2017 en Corrèze.

M. Saf­fort in­siste sur l’ef­fort com­mun de mieux connaître la si­tua­tion des ter­ri­toires. Le con­seil est don­né à tous ne pas hé­si­ter à si­gna­ler la so­li­tude des ru­raux comme des ci­ta­dins, veuves ou veufs, se­niors sans fa­milles, et autres.

De­puis 4 ans, L’ARAC ne per­çoit plus de sub­ven­tions de l’état aus­si il de­vient urgent d’en­ga­ger une ré­flexion col­lec­tive afin, entre autre, de faire per­du­rer l’as­so­cia­tion et de sou­te­nir les ac­ti­vi­tés mé­mo­rielles dé­jà conduites.

Une fu­sion avec L’ONAC

Ma­rie Se­bert, di­rec­trice de L’ONAC, seule ad­mi­nis­tra­tion en Eu­rope à dé­fendre les droits des com­bat­tants, sug­gère, face à la baisse des ef­fec­tifs de fu­sion­ner. Pour­quoi pas ?

Elle rap­pelle aus­si la hausse à 750 € par an de la re­traite du com­bat­tant à par­tir du 1er jan­vier 2019.

Amer constat. En 8 ans, le mon­tant des aides at­tri­buées par L’ONAC 19 a tri­plé. En 2018, les aides frôlent les 148.000 €. A sa­voir que l’of­fice Na­tio­nal des An­ciens Com­bat­tants et Vic­times de Guerre n’est plus re­pré­sen­té en Li­mou­sin que dans le dé­par­te­ment de la Corrèze. Exit Creuse et haute­vienne…

Les EH­PAD d’uzerche, de Tulle et d’ar­gen­tat sont la­bel­li­sés : Bleuets de France (éta­blis­se­ments of­frant aux an­ciens com­bat­tants des condi­tions de vie de qua­li­té et à proxi­mi­té de chez eux).

De nom­breuses ques­ tions ont en­core été abor­dées : com­ment ap­por­ter une pierre à l’oeuvre col­lec­tive de L’ARAC ? « S’en­ga­ger face à la ré­écri­ture de l’his­toire, face aux ré­so­lu­tions du Con­seil de l’eu­rope, face aux grandes for­tunes, etc » ?

L’as­sem­blée s’est ter­mi­née sur un mo­ment émou­vant, la re­mise de la mé­daille de L’ARAC à titre post­hume à Vincent Mon­tei­ro, fils de Mar­cel Mon­tei­ro, an­cien com­bat­tant et porte­dra­peau, dé­cé­dé le 3 oc­tobre 2017.

Un rap­pel his­to­rique a été fait sur la par­ti­ci­pa­tion du Bri­viste, le Co­lo­nel Ger­main, ca­pi­taine en se­cond de l’ex­pé­di­tion Con­go­nil de 1896, qui condui­ra à la crise de Fa­cho­da.

Ex­ten­sion des cartes An­ciens d’al­gé­rie. Les com­bat­tants de 1962 à 1964 peuvent aus­si de­man­der leur re­traite d’an­ciens com­bat­tants.

À l’is­sue de la réunion, une gerbe a été dé­po­sée au mo­nu­ment aux Morts, en pré­sence des élus et des per­son­na­li­tés ac­com­pa­gnés par les porte­dra­peaux. ■

HOM­MAGE. Vincent Mon­tei­ro, porte-dra­peau comme son père, très ap­plau­di, en­tou­ré des per­son­na­li­tés de L’ARAC et de L’ONAC.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.