L’aigle, une his­toire hu­maine

Pen­dant les deux pre­miers mois de l’an­née, le per­son­nel du grou­pe­ment d’usines hy­dro­élec­triques EDF de l’aigle a tra­vaillé en flux ten­du.

La Montagne (Cantal) - - MAURIAC -

Qui­conque se pro­mène au­jourd’hui le long de la re­te­nue de l’aigle peut consta­ter que son ni­veau est bas. Plu­sieurs fac­teurs ex­pliquent cet état, di­rec­te­ment et lo­gi­que­ment liés aux condi­tions mé­téo­ro­lo­giques connues de­puis jan­vier. Da­niel Fran­çois, di­rec­teur du grou­pe­ment d’usines, re­vient sur un dé­but d’an­née qui a dé­frayé la chro­nique. « Nous avons eu un mois de jan­vier ex­trê­me­ment plu­vieux, sui­vi d’une im­por­tante vague de froid, en fé­vrier ». consiste à aler­ter les au­to­ri­tés, la préfecture et la DREAL (*). En­suite, l’en­semble du per­son­nel est rap­pe­lé pour mettre l’amé­na­ge­ment dans une confi­gu­ra­tion maxi­male de fonc­tion­ne­ment. Tous les or­ganes sont vé­ri­fiés afin d’as­su­rer sa ré­ac­ti­vi­té ».

Un exer­cice qui a né­ces­si­té de jon­gler avec les em­plois du temps, plu­sieurs agents étant dé­jà mo­bi­li­sés sur le bar­rage de la Lu­zège, lui­même dé­jà pas­sé en crue. État que l’aigle évi­tait, tur­bi­nant sans re­lâche et sta­bi­li­sant le dé­bit. « À fin jan­vier, nous avons at­teint 50 % de la pro­duc­tion comp­ta­bi­li­sée sur toute l’an­née 2017 », sou­ligne Da­niel Fran­çois.

Les épreuves n’étaient pas pour au­tant ter­mi­nées puisque deux vagues de froid suc­cé­daient à la pluie no­tam­ment entre le 26 et le 28 fé­vrier. Mais le di­rec­teur re­la­ti­vise : « Nous avons bé­né­fi­cié d’un fac­teur chance. Le lac était plein, ma­chines et per­son­nels étaient dans les meilleures dis­po­si­tions pour faire face ». Le ser­vice pré­vi­sion et pro­gram­ma­tion D’EDF jouait, quant à lui, son rôle pour re­voir et mo­du­ler les pro­grammes de pro­duc­tion. Et le res­pon­sable de rap­pe­ler la sou­plesse d’ex­ploi­ta­tion de l’éner­gie hy­dro­élec­trique : « Il ne faut que 3 ou 4 mi­nutes pour dé­mar­rer et ré­pondre à la de­mande ».

Là en­core, il a pu comp­ter sur les agents, qui se sont re­layés pour as­su­rer une sur­veillance di­recte et per­ma­nente des ins­tal­la­tions, no­tam­ment aux heures de pointe jour­na­lières : « Ils ont fait preuve d’une belle mo­bi­li­sa­tion, ont été so­li­daires, or­ga­ni­sés et ont par­fai­te­ment ré­pon­du à la mis­sion de ser­vice pu­blic qui est le propre de notre mé­tier ».

À ce jour, le ni­veau de la re­te­nue est donc plu­tôt bas, in­fé­rieur de 15 mètres à ce­lui qu’il pré­sente or­di­nai­re­ment. Rien d’éton­nant, au re­gard du vo­lume tur­bi­né en deux mois (65 % de la pro­duc­tion 2017). « Le lac va re­com­men­cer à se rem­plir, nor­ma­le­ment, au gré de la fonte des neiges et des pré­ci­pi­ta­tions », an­nonce Da­niel Fran­çois. En par­te­na­riat avec le ci­né­ma de Mau­riac, le GVA Mau­riacP­leaux­sa­lers pro­pose la pro­jec­tion du film de­main, mer­cre­di 14 mars à 20 h 30. Le sy­nop­sis : tou­ché par la dé­cou­verte d’images tour­nées par son grand­père dans les an­nées 60 à Au­zat, un pe­tit vil­lage au­ver­gnat, le réa­li­sa­teur est sai­si par l’en­vie d’un re­tour aux ra­cines. À son tour, 50 ans plus tard, il s‘équipe d’une ca­mé­ra et part à la ren­contre des femmes et des hommes qui donnent vie à Au­zat au­jourd’hui. La pro­jec­tion se­ra sui­vie d’un échange avec le réa­li­sa­teur Ar­naud Four­nierMont­gieux. Les ins­crip­tions à l’école ma­ter­nelle et à l’école pri­maire du groupe sco­laire Jules­fer­ry ont com­men­cé. Elles ont lieu sur ren­dez­vous, à l’école, aux heures sco­laires. La di­rec­trice est dé­char­gée les lun­dis et mar­dis. Les pièces à four­nir sont : li­vret de fa­mille, car­net de san­té à jour des vac­cins. Contact : 04.71.68.11.30. Le syn­di­cat FO de la fonc­tion pu­blique ter­ri­to­riale tien­dra sa pro­chaine per­ma­nence de­main, mer­cre­di 14 mars de 13 h 30 à 17 h 30, au Parc des Ré­dines. Ren­sei­gne­ments au 04.71.68.27.92 ou au 06.80.35.22.52. Les pro­fes­seurs de l’école de mu­sique du Nord­can­tal mon­te­ront sur scène pour of­frir un concert, di­manche 18 mars à 16 heures, salle An­dré­thi­vet. Ils fe­ront par­ta­ger au pu­blic leur pas­sion de la mu­sique la­tine. En­trée libre.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.