Le chef de la di­plo­ma­tie vi­ré

D’un tweet ma­ti­nal, Do­nald Trump a an­non­cé, hier, le li­mo­geage de son chef de la di­plo­ma­tie, Rex Tiller­son, rem­pla­cé par l’ac­tuel di­rec­teur de la CIA, Mike Pom­peo. Il a éga­le­ment nom­mé Gi­na Has­pel, pre­mière femme à de­ve­nir di­rec­trice l’agence de ren­seigne

La Montagne (Cantal) - - FRANCE & MONDE -

Après des mois de ru­meurs sur un dé­part mille fois don­né comme im­mi­nent, le sort du se­cré­taire d’état amé­ri­cain a fi­na­le­ment été scel­lé, tôt hier ma­tin, par… un tweet de Do­nald Trump ! les né­go­cia­tions avec la Co­rée du Nord.

An­cien pré­sident de la toute puis­sante d’exxonMo­bil – so­cié­té pé­tro­lière et ga­zière amé­ri­caine – les prises de po­si­tions de Rex Tiller­son, no­tam­ment sur les ques­tions de po­li­tique étran­gère, ont sou­vent été contre­dites, par­fois pu­bli­que­ment, par le pré­sident amé­ri­cain.

Les re­la­tions entre les deux hommes n’étaient pas au beau fixe. Fin 2017, la chaîne af­fir­mait ain­si que Rex Tiller­son avait qua­li­fié Trump de « dé­bile » à la fin d’une réunion au Pen­ta­gone…

Par contraste, Do­nald Trump a cou­vert d’éloges ce­lui qu’il a choi­si pour di­ri­ger la di­plo­ma­tie au mo­ment où le monde en­tier s’in­ter­roge sur la fa­çon dont il abor­de­ra son tê­teà­tête avec le lea­der nord­co­réen. « Je tra­vaille avec Mike Pom­peo, de­puis un mo­ment », a sou­li­gné le lo­ca­taire de la Mai­sonB­lanche, louant son « éner­gie for­mi­dable et sa grande in­tel­li­gence ».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.