Plu­sieurs pistes pour amé­lio­rer l’ac­cueil des tou­ristes

Ca­nyo­ning, aires de cam­ping­car, et taxe de sé­jour au me­nu du con­seil

La Montagne (Cantal) - - La Une - Yann Bays­sat CA­NYO­NING.

Tan­dis que les pre­miers vi­si­teurs de la fête des cor­nets af­fluaient dans le pe­tite ci­té, Mu­rat ac­cueillait le con­seil com­mu­nau­taire de Hautes Terres, ven­dre­di. Lo­gique que le tou­risme soit à l’ordre du jour.

Po­dium, cor­nets géants… tout était dé­jà prêt, ven­dre­di soir, à Mu­rat, pour ac­cueillir le flot de vi­si­teur. Mais la com­mu­nau­té de Hautes Terres est­elle prête, elle, à ac­cueillir les tou­ristes comme il faut ? Il reste du tra­vail, et plu­sieurs dé­li­bé­ra­tions ont été vo­tées (à l’una­ni­mi­té) en ce sens.

Ca­nyo­ning. Gilles Cha­brier, vice­pré­sident en charge du tou­risme, l’a re­con­nu : « le con­tact avec l’eau, c’est ce qui manque le plus dans notre offre tou­ris­tique. » Alors, dans le cadre du pro­jet montagne quatre sai­sons, trois sec­teurs vont être équi­pés en voie de ca­nyo­ning. À Al­be­pierre, la val­lée du La­gnon va avoir un cir­cuit pour les dé­bu­tants, sur quatre cas­cades. À La­veis­sière, l’équi­pe­ment de la val­lée de l’ala­gnon va être re­nou­ve­lé, avec la créa­tion d’une échap­pa­toire, pour un ni­veau in­ter­mé­diaire. En­fin, à La­vi­ge­rie, sur les ca­nyons de l’im­pra­dine, de Peyre Arse et Fi­fi, se­ra créé un cir­cuit de ni­veau ex­pert. Un pro­jet à 54.000 €, qui coûte­ ra 10.800 € à Hautes­terres.

Vé­lo­rail. Une nou­velle dé­lé­ga­tion de ser­vice pu­blic va être lan­cée pour le vé­lo­rail du Cé­zal­lier (les nou­veaux ex­ploi­tants de cette sai­son pour­ront évi­dem­ment can­di­da­ter). À cette oc­ca­sion, la pré­si­dente, Ghys­laine Pra­del, a évo­qué la piste « de la créa­tion d’un vé­lo­rail à as­sis­tance élec­trique, qui pour­rait per­mettre aux per­sonnes âgées

d’en pro­fi­ter. »

Aires de cam­ping-car. « On doit créer un ré­seau d’aire, un vrai tra­cé, bien si­gna­li­sé de­puis la sor­tie d’au­to­route », a avan­cé Gilles Cha­brier. La com­mu­nau­té pré­voit donc de ren­for­cer la si­gna­li­sa­tion et de créer des aires amé­na­gées, avec vi­dange, wi­fi… « La ges­tion se­ra confié à un opé­ra­teur pri­vé, qui gar­de­rait un tiers des re­cettes. Les com­ munes de Dienne et Al­lanche sont prêtes pour le dé­but de tels amé­na­ge­ments. »

Mais en­core… Gilles Cha­brier a pré­ci­sé que la sta­tion de trail se­rait inau­gu­rée d’ici à la fin de l’an­née et que les équi­pe­ments en tables nu­mé­riques des of­fices de tou­risme se­raient pour fin fé­vrier. En­fin, sui­vant la loi, la hausse de la taxe de sé­jour a été vo­tée, pé­na­li­sant les lo­geurs non clas­sés car « le but de cette loi est clai­re­ment d’obli­ger les lo­geurs à mon­ter en gamme », a pré­ci­sé Gilles Cha­brier. Reste à bien ré­col­ter cette taxe de sé­jour… « Il y a un gros tra­vail à faire, a ad­mis ce der­nier. Sur le ter­ri­toire de l’an­cienne com­mu­nau­té de Mu­rat, nous ré­col­tions 70.000 € par an, contre 30.000 € sur Mas­siac et le Cé­zal­lier cu­mu­lé. Cer­tains hé­ber­geurs ne payent pas, on le sait. »

PHOTO ISA­BELLE BARNERIAS

Si l’ac­ti­vi­té existe dé­jà sur le ter­ri­toire de Hautes Terres, elle pour­rait être mieux ex­ploi­tée en­core se­lon les élus.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.