Face à Ma­cron

La Montagne (Cantal) - - France & Monde Actualités - BER­NARD STÉ­PHAN ber­nard.ste­[email protected]­tre­france.com

Le chan­ge­ment de nom d’un par­ti po­li­tique ne change pas le par­ti, dé­mons­tra­tion avec le Ras­sem­ble­ment Na­tio­nal. Cette for­ma­tion po­li­tique est in­oxy­dable, elle garde toute la confiance de ses élec­teurs. Mais il y a une dé­con­nexion entre le par­ti et son lea­der. En ef­fet, Ma­rine Le Pen ne s’est ja­mais re­le­vée de son mau­vais dé­bat face à Em­ma­nuel Ma­cron ni de sa dé­faite. Elle avance avec d’autres en­traves, ses en­nuis ju­di­ciaires sur les em­plois de col­la­bo­ra­teurs au Par­le­ment eu­ro­péen et ses en­nuis fi­nan­ciers avec la sai­sie sur les comptes de son par­ti. Peu im­porte, RN surfe sur la ques­tion mi­gra­toire, le seul vrai ferment élec­to­ral de l’ex­trême droite. Il est éga­le­ment boos­té par un in­ter­na­tio­na­lisme des par­tis po­pu­listes. Dé­sor­mais, Ma­rine Le Pen es­père bien un ma­no a ma­no avec Em­ma­nuel Ma­cron pour les élec­tions Eu­ro­péennes. Ce­la ne dé­plaît pas au pré­sident de la Ré­pu­blique. Par ce tour de passe­passe il fait du RN son op­po­sant prin­ci­pal, et re­pous­soir, et ain­si es­père res­ter maître du jeu.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.