Fa­bien Serre est au­to­ri­sé à pra­ti­quer des tirs de dé­fense

La Montagne (Cantal) - - Le Fait Du Jour - IN­FOR­MA­TION.

Une se­maine avant l’at­taque de son trou­peau, Fa­bien Serre, sous l’im­pul­sion de la FDSEA Can­tal, avait de­man­dé l’au­to­ri­sa­tion de pra­ti­quer des tirs de dé­fense. L’au­to­ri­sa­tion est ar­ri­vée dé­but oc­tobre par ar­rê­té pré­fec­to­ral.

« Le plan na­tio­nal loup pré­voit, dans cer­taines condi­tions, que les éle­veurs puissent pra­ti­quer des tirs. C’est gra­duel. La pre­mière étape, c’est de mettre en place des me­sures de pro­tec­tion. L’étape sui­vante, c’est l’au­to­ri­sa­tion de tir. Mon­sieur Serre a su­bi des at­taques, il avait dé­jà des me­sures de pro­tec­tion en place. Après une vi­site de son trou­peau, on a es­ti­mé qu’il en­trait dans le cadre ré­gle­men­taire du tir de dé­fense », ex­plique Pa­trick La­lo, res­pon­sable de l’uni­té na­ture et bio­di­ver­si­té au sein du ser­vice en­vi­ron­ne­ment de la Di­rec­tion dé­par­te­men­tale des ter­ri­toires. « C’est un moyen de pro­tec­tion », ap­pré­cie l’éle­veur, sans pour au­tant être ras­su­ré.

Au­to­ri­ser des tirs, si­gni­fie­t­il que la DDT re­con­naît la pré­sence du loup dans le Can­tal ? Pour Pa­trick La­lo, rien ne per­met de le dire. Certes, il y a eu des ob­ser­va­tions vi­suelles du loup et des tra­ces dans la neige, l’hi­ver der­nier, mais de­puis, l’ani­mal avait dis­pa­ru des ra­dars jus­qu’à cet été. « Au re­gard des constats sur les ani­maux pré­da­tés, on ne peut pas ex­clure que ce soit un loup qui a cau­sé les dom­mages, nuance­t­il. In­ver­se­ment, les in­dices re­le­vés ne per­mettent pas d’af­fir­mer à 100 % que ce soit un loup. On ne peut pas par­ler de pré­sence tant qu’on n’a pas la preuve par une pho­to ou des ana­lyses gé­né­tiques. Des pré­lè­ve­ments ont été faits. Les ana­lyses gé­né­tiques se font de ma­nière grou­pée au ni­veau na­tio­nal. Peut­être qu’on au­ra des ré­sul­tats plus pré­cis avant la fin de l’an­née. » Si le res­pon­sable com­prend « le désar­roi et les in­quié­tudes des éle­veurs ovins, il re­con­naît ne pas sa­voir comment les choses vont évo­luer.

Face à l’émoi sus­ci­té par le su­jet du loup, un pro­jet de com­mu­ni­ca­tion est à l’étude par les ser­vices de l’etat.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.