Em­ma­nuel Ma­cron dé­fend un monde mul­ti­la­té­ral

Le chef d’etat a mis en garde contre le na­tio­na­lisme.

La Montagne (Cantal) - - La Une - RAS­SEM­BLE­MENT.

Les cé­ré­mo­nies de com­mé­mo­ra­tions de l’ar­mis­tice de 1918 et le Fo­rum sur la Paix qui a sui­vi ont été mar­qués par des dis­cours prô­nant un re­tour au mul­ti­la­té­ra­lisme, contre le na­tio­na­lisme.

Em­ma­nuel Ma­cron a ou­vert hier après­mi­di le fo­rum in­ter­na­tio­nal sur la paix, qui a réuni à Pa­ris plu­sieurs di­zaines de di­ri­geants mon­diaux. Un évé­ne­ment qui « a vo­ca­tion à se re­pro­duire chaque an­née », a­t­il in­di­qué.

Ce Fo­rum sur la Paix a fait suite aux cé­ré­mo­nies de com­mé­mo­ra­tions de la fin de la Grande Guerre, qui se sont te­nues au pied de l’arc de Tr iomphe. « Ad­di­tion­nons nos es­poirs au lieu d’op­po­ser nos peurs », a lan­cé le pré­sident fran­çais aux 72 lea­ders mon­diaux, les ex­hor­tant au « com­bat pour la paix », en re­fu­sant « le re­pli, la vio­lence et la do­mi­na­tion », cri­ti­quant le « na­tio­na­lisme » dont se re­ven­dique no­tam­ment Do­nald Trump. « En­semble, nous pou­vons conju­rer ces me­naces que sont le spectre du ré­chauf­fe­ment cli­ma­tique et de la dé­gra­da­tion de notre na­ture, la pau­vre­té, la faim, la ma­la­die, les in­éga­li­tés, l’igno­rance », a­t­il es­pé­ré.

« Le pa­trio­tisme est l’exact contraire du na­tio­na­lisme. Le na­tio­na­lisme en est sa tra­hi­son », a dé­cla­ré Em­ma­nuel Ma­cron, qui dé­fend dès qu’il en a l’oc­ca­sion le mul­ti­la­té­ra­lisme, ce socle idéo­lo­gique des re­la­tions in­ter­na­tio­nales de­puis la fin de la Se­conde Guerre mon­diale, de plus en plus dé­non­cé par cer­tains élec­teurs et di­ri­geants dans le monde, au nom de la dé­fense des in­té­rêts na­tio­naux.

Trois mi­li­tantes Fe­men sont par­ve­nues à for­cer la sé­cu­ri­té au pas­sage de la ber­line de Do­nald Trump, pour dé­non­cer la pré­sence de chefs d’état ju­gés « hy­po­crites », car « faux pa­ci­fi­ca­teurs », à l’image du pré­sident amé­ri­cain ou de son ho­mo­logue russe, Vla­di­mir Pou­tine.

Mise en garde

À l’ou­ver­ture du Fo­rum sur la Paix, le se­cré­taire gé­né­ral de L’ONU, An­to­nio Gu­terres, a mis en garde contre un « en­gre­nage » géo­po­li­tique sem­blable à ce­lui qui me­na à la Pre­mière Guerre mon­diale, et à ce­lui des an­nées 1930. « Bien des élé­ments au­jourd’hui me semblent em­prun­ter et au dé­but du XXE siècle, et aux an­nées 30,

lais­sant craindre un en­gre­nage in­vi­sible », s’est­il in­quié­té.

La chan­ce­lière al­le­mande, An­ge­la Mer­kel, a quant à elle es­ti­mé que le « pro­jet eu­ro­péen de paix » né après 1945 était menacé par la mon­tée du na­tio­na­lisme et du po­pu­lisme. « La paix que nous avons au­jourd’hui, qui nous pa­raît par­fois par trop évi­dente, cette paix est loin d’être une évi­dence et il faut que nous nous bat­tions pour elle », a­t­elle sou­li­gné, met­tant en garde contre « un na­tio­na­lisme à oeillères ».

PHO­TO AFP

Près de 70 chefs d’état étaient pré­sents au pied de l’arc de Triomphe pour les cé­ré­mo­nies du cen­te­naire de l’ar­mis­tice.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.