Soyez un­con­duc­teur éco

Vie pra­tique

La Montagne (Cantal) - - La Une - Gé­ral­dine Mes­si­na ge­ral­dine.mes­si­[email protected]­tre­france.com

ÉCO-CONDUITE. Et si vous re­pen­siez votre ma­nière de conduire ? La pra­tique de l’éco­conduite per­met de li­mi­ter les dé­gâts pour le por­te­feuille tout en res­pec­tant l’en­vi­ron­ne­ment. Nos conseils pour consom­mer moins de car­bu­rant.

CAR­BU­RANT. La hausse des taxes sur le car­bu­rant va abon­der les re­cettes de l’état mais ne pro­fi­te­ra pas di­rec­te­ment à la tran­si­tion éner­gé­tique. Notre dos­sier sur le des­sous de ces taxes qui font po­lé­mique.

Plus éco­no­mique, moins pol­luante et plus sûre, l’éco-conduite a de quoi sé­duire. Alors que le prix de l’es­sence et du die­sel ne cesse ne grim­per, il se­rait peut-être temps de s’y mettre en ap­pli­quant cinq conseils que nous com­mente Lio­nel La­font, for­ma­teur pour les en­tre­prises (et les par­ti­cu­liers) et mo­ni­teur d’au­to-école à Riom.

Il n’est ja­mais trop tard pour chan­ger de conduite, sur­tout quand ça peut rap­por­ter gros. Que vous ayez votre per­mis de­puis plus de trente ans ou que vous soyez un jeune conduc­teur, en sui­vant les cinq prin­cipes de l’éco­conduite, vous al­lez ré­duire votre fac­ture de car­bu­rant de 15 à 20 %, di­mi­nuer les émis­sions pol­luantes et de CO2 et ré­duire les coûts d’en­tre­tien et d’uti­li­sa­tion de votre vé­hi­cule et en­fin di­mi­nuer le risque d’ac­ci­dent. « L’éco­con­duite, c’est voir pour pré­voir, re­gar­der pour se di­ri­ger avec au fi­nal plus de confort et de sé­cu­ri­té, moins de stress et de consom­ma­tion », as­sure Lio­nel La­font, for­ma­teur

1 Rou­lez avec un rap­port le plus éle­vé pos­sible et un nombre de tours le plus bas pos­sible.

N’at­ten­dez pas de faire ron­fler le mo­teur pour chan­ger de vi­tesse. Faites­le avant 2.000 tours sur un die­sel, et avant 2.500 tours sur une voi­ture es­sence. Le mo­teur qui ronfle, c’est un re­père pour les jeunes conduc­teurs mais au­jourd’hui les voi­tures sont mieux in­so­no­ri­sées qu’il y a vingt­cinq ans. Mieux vaut pas­ser ra­pi­de­ment les vi­tesses. 2 Ac­cé­lé­rez fran­che­ment en en­fon­çant la pé­dale aux 3/4 pour en­suite re­lâ­cher la pres­sion et sta­bi­li­ser sa vi­tesse.

Sur les vé­hi­cules d’au­jourd’hui, on n’a pas be­soin de puis­sance sauf pour dé­mar­rer, s’in­sé­rer dans la cir­cu­la­tion sur au­to­route, dé­pas­ser ou en­core pour trac­ter une re­morque ou une ca­ra­vane. Le reste du temps, on a juste be­soin du couple mo­teur. Rou­ler

en bas ré­gime, c’est par­fait et ça n’a rien à voir avec le sous­ré­gime qui vous condui­ra à ca­ler, pré­cise Lio­nel La­font. Dans tous les cas, il faut avoir un pied plume sur l’ac­cé­lé­ra­teur.

3 Pas­sez ra­pi­de­ment au rap­port su­pé­rieur (2.500 tr/min) et ré­tro­gra­dez tard.

Gar­dez un oeil sur le compte­tours et sur la vi­tesse. Pas­sez la 2e à 20 km, la 3e à 30 km, la 4e à 40 km et la 5e à 50 km/h en ag­glo­mé­ra­tion sur du plat. Soyez le plus sou­vent pos­sible en 4e, 5e y com­pris en mi­lieu ur­bain. Avec l’éco­conduite, on ap­prend aus­si à faire des sauts de vi­tesse de la 5e à 3e, de la 4e à la 2e par exemple.

4 Rou­lez en an­ti­ci­pant : évi­tez d’ac­cé­lé­rer, de frei­ner ou de pas­ser les vi­tesses in­uti­le­ment.

Sur au­to­route, à l’ap­proche d’un péage, il suf­fit de se lais­ser ra­len­tir en lâ­chant l’ac­cé­lé­ra­teur pour pas­ser de 130 à 110, 90 (tout en main­te­nant le pied au­des­sus du frein au cas où et en re­gar­dant der­rière). Vous al­lez par­cou­rir un ki­lo­mètre sans consom­mer d’es­sence, sans tou­cher les freins et éco­no­mi­ser ain­si sur les pla­quettes et disques de frein, as­sure Lio­nel La­font. Faites de même pour les ronds­points. En­fin, n’abu­sez pas du ré­gu­la­teur de vi­tesse qui pousse le vé­hi­cule à avoir une vi­tesse constante : sur du plat c’est ok, mais s’il y a du re­lief, c’est une sur­consom­ma­tion as­su­rée !

5 Éteindre le mo­teur dès lors que la voi­ture est à l’ar­rêt plus de 15 se­condes.

On consom­me­rait un litre d’es­sence à chaque dé­mar­rage ? Ce n’est vrai que lorsque le mo­teur est froid. D’ailleurs, les voi­tures ré­centes ont un sys­tème « start & stop » qui met le mo­teur en veille dès qu’on lâche l’em­brayage. Cou­pez le mo­teur mais lais­sez vos feux ar­rière al­lu­més et an­ti­ci­pez le mo­ment du re­dé­mar­rage !

PHO­TO D’AR­CHIVES FRÉ­DÉ­RIC LHERPINIÈRE

AU VO­LANT. « L’éco-conduite, plus de confort et de sé­cu­ri­té, moins de stress et de consom­ma­tion ».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.