La for­ma­tion planche sur son ave­nir

Des be­soins dans les sec­teurs clé d’ac­ti­vi­tés du Can­tal

La Montagne (Cantal) - - Cantal -

Sté­pha­nie Per­nod-beau­don, vice-pré­si­dente ré­gio­nale en charge de la for­ma­tion pro­fes­sion­nelle et de l’ap­pren­tis­sage, a pré­sen­té un bi­lan de mi-man­dat des ac­tions, à L’IFPP d’au­rillac.

Sur la Ré­gion Au­ra, le plan stra­té­gique de dé­ve­lop­pe­ment de l’ap­pren­tis­sage 2017­2021 a été po­sé. Le nombre d’ap­pren­tis y tient une grande place avec un ob­jec­tif de 55.000 d’ici à 2021, pour 86 CFA.

Après avoir abor­dé les dis­po­si­tifs vi­sant à dé­ve­lop­per l’ap­pren­tis­sage, à iden­ti­fier les be­soins du sec­teur éco­no­mique, à ai­der les plus éloi­gnés de l’em­ploi, voire à fa­vo­ri­ser l’in­ser­tion pro­fes­sion­nelle des bé­né­fi­ciaires du RSA, Sté­pha­nie Per­nod­beau­don, vice­pré­si­dente de la Ré­gion en charge de la for­ma­tion pro­fes­sion­nelle et de l’ap­pren­tis­sage, a fait un fo­cus sur le Can­tal.

Le boom des ser­vices à la per­sonne

Le dé­par­te­ment comp­tait ain­si 737 ap­pren­tis au 15 oc­tobre 2018, soit une baisse de 2,4 % par rap­port à l’an­née pas­sée, avec une forte mo­bi­li­sa­tion pour le dis­po­si­tif Ca­red qui a gé­né­ré près de 80 em­plois du­rables.

La par­ti­cu­la­ri­té du dé­par­te­ment est la mo­bi­li­sa­tion au pro­fit de sec­teurs clé d’ac­ti­vi­té à sa­voir les ser­vices à la per­sonne, la ma­ro­qui­ne­rie, la fibre op­tique et le tran­sport. Le sec­teur des ser­vices à la per­sonne s’ac­com­pagne, no­tam­ment, de la pro­chaine ou­ver­ture de cinq foyers de vie, qui vont gé­né­rer la créa­tion de 200 em­plois, ain­si que des be­soins de for­ma­tion. La vice­pré­si­dente a ain­si évo­qué la pos­sible mise en com­mun des di­plômes d’auxi­liaire de vie sco­laire et d’auxi­liaire de vie so­ciale. De quoi per­mettre aux fa­milles, se­lon elle, de gar­der la même in­ter­ve­nante toute la jour­née et, pour cette der­nière, de bé­né­fi­cier d’un contrat plus avan­ta­geux.

Es­ti­mant que les « Ré­gions ont été mé­pri­sées par le gou­ver­ne­ment dans leurs rôles de for­ma­tion et d’em­ploi », Sté­pha­nie Per­nod Beau­don s’est dite « in­quiète de l’ul­tra­li­bé­ra­lisme qui va obli­ger les centres de for­ma­tion à être fi­nan­cés en fonc­tion de la de­mande, du nombre de can­di­dats et de l’in­té­rêt pro­fes­sion­nel pour un ter­ri­toire. On ne peut pas de­man­der à Au­rillac de se battre contre Lyon. L’équi­libre et la pé­réqua­tion ré­gio­naux se­raient alors at­teints, ce que le pré­sident de Ré­gion, Laurent Wau­quiez, re­fu­se­ra ».

EN­JEUX. Sté­pha­nie Per­nod-beau­don (au centre), vice-pré­si­dente ré­gio­nale en charge de la for­ma­tion pro­fes­sion­nelle et de l’ap­pren­tis­sage, a dres­sé les en­jeux de la for­ma­tion sur le dé­par­te­ment.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.