Der­nière ligne droite pour la jus­tice

Trois ans après les at­ten­tats, l’en­quête touche à sa fin

La Montagne (Cantal) - - France & Monde - BA­TA­CLAN.

Trois ans après les at­ten­tats qui ont vi­sé Pa­ris et SaintDe­nis le 13 no­vembre 2015, l’en­quête des juges d’ins­truc­tion an­ti­ter­ro­ristes entre dans sa der­nière ligne droite et, même si des zones d’ombre de­meurent, elle de­vrait être bou­clée d’ici un an.

Une quin­zaine de sus­pects sont vi­sés par la jus­tice fran­çaise dans ce dos­sier, pour les at­ten­tats les plus meur­triers ayant frap­pé le pays au cours des der­nières dé­cen­nies. Ce soir­là, neuf hommes avaient at­ta­qué en plu­sieurs points la ca­pi­tale fran­çaise et Saint­de­nis, aux abords du Stade de France, à des ter­rasses de res­tau­rants et dans la salle de concerts du Ba­ta­clan, fai­sant 130 morts et plus de 350 bles­sés.

Am­pleur in­édite

Les in­ves­ti­ga­tions ont mis au jour une cel­lule ji­ha­diste ayant des ra­mi­fi­ca­tions à tra­vers l’eu­rope, es­sen­tiel­le­ment en Bel­gique. Celle­ci avait aus­si frap­pé à l’aé­ro­port et dans le mé­tro de Bruxelles, le 22 mars 2016, fai­sant 32 morts.

Onze des sus­pects sont aux mains de la jus­tice et mis en exa­men, à com­men­cer par Sa­lah Ab­des­lam, seul membre en­core en vie des trois com­man­dos ji­ha­distes pa­ri­siens.

Au moins six autres font l’ob­jet d’un man­dat d’ar­rêt, dont les frères Fa­bien et Jean­mi­chel Clain, fi­gures de l’or­ga­ni­sa­tion, dont les voix ont été iden­ti­fiées dans la revendication de l’or­ga­ni­sa­tion État is­la­mique (EI). « On est en train d’ap­pro­cher de la fin du dos­sier. Bien évi­dem­ment, j’ai­me­rais qu’on puisse ar­rê­ter des fi­gures em­blé­ma­tiques, comme les frères Clain, mais ce n’est pas l’es­sen­tiel au­jourd’hui. Nous sommes dé­jà pra­ti­que­ment dans la phase du pro­cès et il faut ré­flé­chir aux condi­tions dans les­quelles il va se te­nir », ex­plique Gé­rard Chem­la, avo­cat de par­ties ci­viles.

Ce pro­cès, qui pour­rait avoir lieu en 2020, s’an­nonce in­édit en rai­son du nombre ex­cep­tion­nel de par­ties ci­viles (1.700) et d’avo­cats (300). Sans ou­blier les me­sures de sé­cu­ri­té strictes qui se­ront à mettre en place pour l’oc­ca­sion.

PHO­TO AFP

Les at­ten­tats ont fait 130 morts et des cen­taines de bles­sés.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.