La re­li­gion du ma­quillage d’un moine ja­po­nais LGBT

La Montagne (Cantal) - - Jeux -

Lorsque le ma­quilleur ar­tis­tique Ko­do Ni­shi­mu­ra, per­ché sur des ta­lons ai­guilles ver­ti­gi­neux, entre d’un pas lé­ger dans une salle de dé­mons­tra­tion, nul n’ima­gi­ne­rait qu’il est aus­si un moine boud­dhiste à ses heures per­dues. Le fard à pau­pières iri­sé, les faux cils, la courbe fé­line tra­cée sous l’oeil par le crayon lui donnent, avec ses che­veux fi­ne­ment ra­sés, un air de fé­mi­ni­té mo­derne. Mais dans le temple de To­kyo, où il par­ti­cipe aux ri­tuels avec son père, il n’est plus le même. Son vi­sage est nu, ses yeux noirs moins grands. Il porte la sobre robe des moines. Pour lui, ce n’est pas là double jeu mais bien lui, dans sa to­ta­li­té. Il passe une ma­jeure par­tie de l’an­née aux États­unis, où il s’est adon­né pour la pre­mière fois à une pas­sion qu’il avait gar­dée se­crète au Ja­pon où, en­fant, il s’en­fer­mait dans la salle de bains pour faire des es­sais de ma­quillage. Un stage au­près d’un ma­quilleur ar­tis­tique lui pro­cure un em­ploi. De re­tour chez lui, il a la sur­prise de voir ses pa­rents sou­te­nir son choix pro­fes­sion­nel. Il suit les tra­ces de son père et sou­haite faire prendre conscience que l’on peut con­ci­lier boud­dhisme et droit des LGBT.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.