Le CA Brive, un lea­der à mi-temps

Le CAB s’im­pose mais concède le bo­nus dé­fen­sif en deuxième pé­riode

La Montagne (Cantal) - - Sports - Jean-paul Co­hade PRÉ­CIEUX.

Le score est ser­ré mais Brive n’a pour­tant pas vrai­ment trem­blé. Au­teur d’un très bon dé­but de match, le CAB a do­mi­né Oyon­nax avant de se mon­trer brouillon.

La re­cette semble être connue du cô­té de Brive. Une bonne pre­mière pé­riode, qui per­met de bâ­tir un suc­cès, et une se­conde plus ten­due, moins sexy.

Hier, contre un énième gros client ­ il faut le rap­pe­ler ­ de la Pro D2, Brive a em­po­ché les 4 points grâce à un pre­mier acte plein d’au­to­ri­té, avant de som­brer dans un faux rythme dans le se­cond round.

Par­ti très fort, avec une in­ten­si­té qui ra­vis­sait les pu­ristes puis, dans la fou­lée d’un car­ton jaune re­çu par Oyon­nax, avec un jeu lé­ché et un dy­na­misme de bon aloi, Brive a vite pris la me­sure de L’USO. Grâce à un es­sai de La­ran­jei­ra, d’abord, puis un de De­visme, le CAB a pris l’as­cen­dant en im­po­sant ce jeu que Je­re­my Da­vid­son en­tend voir dé­ployé par­tout et sur la du­rée.

Le pre­mier acte était pro­met­teur, donc, et on se pre­nait à rê­ver d’un match ar­chi­com­plet, peut­être en­core plus que ce­lui contre Ne­vers et ses très belles 60 pre­mières mi­nutes.

Mais après l’em­bal­le­ment né de la su­pé­rio­ri­té nu­mé­rique, le rythme bais­sait un tan­ti­net. La faute à un es­sai bien construit et conclu par Gi­resse pour L’USO qui stop­pait la fu­ria bri­viste (35e, 15­7). Dans la fou­lée, La­ran­jei­ra ten­tait alors une pé­na­li­té (man­quée) des 50 mètres.

Mais, comme pour se faire par­don­ner ce prag­ma­tisme, le CAB ter­mi­nait la pre­mière pé­riode avec de l’au­dace, en jouant vite une der­nière pé­na­li­té peu avant la pause. Il dé­ployait du jeu, mais se cas­sait les dents sur une de ses propres er­reurs, un dé­blayage trop ru­gueux de Hi­rèche.

Au re­tour sur le pré, la ren­contre bas­cu­lait dans un faux rythme dans le­quel Brive était vite en­glué. Les par­te­naires de Bo­ti­ca re­met­taient la main sur la balle, et l’ou­vreur ki­wi sanc­tion­nait par son pied les er­reurs cor­ré­ziennes. Il fal­lait la pré­ci­sion de La­ran­jei­ra, qui ré­pon­dait à l’oyon­naxien, pour gar­der les siens à dis­tance rai­son­nable (21­13, 54e).

Il y avait bien aus­si quelques pe­tits dé­buts de bonnes sé­quences, mais les hommes de Da­vid­son avaient trop de dé­chet pour en­fon­cer le clou. Et comme L’USO était mieux dans son match, la sanc­tion de­vait bien fi­nir par ar­ri­ver. C’était sous la forme d’un es­sai de Sta­na­way (61e).

Après ça, il fal­lait at­tendre les dix der­nières mi­nutes et, comme sou­vent cette sai­son, le dy­na­misme de De­la­rue, pour re­don­ner du pep’s à une at­taque cor­ré­zienne qui au­rait bien mé­ri­té de connaître un der­nier es­sai.

Il ne ve­nait pas, et Brive op­tait donc pour une ul­time pé­na­li­té, his­toire d’user le ch­ro­no et d’as­su­rer un suc­cès lo­gique mais qui man­quait de clin­quant dans le se­cond acte.

BRIVE 21 - OYON­NAX 20

Brive em­balle le match avant de tom­ber dans un faux rythme

PHO­TOS F. LHERPINIÈRE

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.