Bar­thé­lé­my : « Mont­lu­çon offre toutes les ga­ran­ties »

La Montagne (Cantal) - - Sports -

Mont­lu­çon se­ra le théâtre, à par­tir de jeu­di (ti­rage au sort à 19 heures), du Tro­phée des Villes 2018 de pétanque, pres­ti­gieuse vi­trine de la dis­ci­pline.

Or­ga­ni­sa­teur mé­ti­cu­leux dou­blé d’un au­then­tique pas­sion­né de pétanque (il fut sa­cré cham­pion de France en 1988 avec les ju­niors des Bouches­duR­hône), Ma­ryan Bar­thé­lé­my, di­rec­teur de l’agence mar­seillaise Quar­ter­back, se veut confiant avant cette édi­tion qui de­vrait draî­ner beau­coup de monde sur les bords du Cher.

Ma­ryan, qu’est-ce qui vous a in­ci­té, vous et vos pairs, à po­ser vos va­lises dans le

Bour­bon­nais ? Au dé­part, les villes se portent can­di­dates, pour telle ou telle rai­son d’ailleurs. Il se trouve que le bou­lo­drome de Mont­lu­çon offre toutes les ga­ran­ties et ne de­mande qu’à être uti­li­sé. De plus, l’étape 2017 des Mas­ters avait été une for­mi­dable réus­site. Je pré­cise que nous trai­tons avec la Ville car l e bou­lo­drome en ques­tion n’a pas de club ré­sident. Je connais cette ville vous sa­vez, j’ai même le sou­ve­nir d’une phase fi­nale dis­pu­tée l à­bas à l’époque où le Tro­phée des Villes se dé­rou­lait en deux temps...

L’ab­sence de re­pré­sen­tants de l’au­vergne pro­pre­ment dite ap­pelle-t-elle un com­men­taire par­ti­cu

lier ? Non, dans la me­sure où le Puy­de­dôme ne s’est pas ma­ni­fes­té. Les proches voi­sins du Cantal et de la Haute­loire ne s’ins­crivent quant à eux que très ra­re­ment. Ce­ci dit, les dé­par­te­ments de l’an­cienne com­mis­sion territoriale rhô­nal­pine au­jourd’hui as­so­ciée à l’au­vergne sont bien re­pré­sen­tés... Sans ou­blier la Bour­gogne li­mi­trophe. Pour le reste, le co­mi­té dont re­lève la ville qui ac­cueille l’épreuve a deux équipes, comme le pré­voit le rè­gle­ment.

Quelles sont vos at­tentes, en tant que maître-d’oeuvre mais aus­si en tant que sim-

ple afi­cio­na­do ? D’une part, il faut pen­ser, à moyen ou long terme, à la suc­ces­sion des « in­tou­chables »

(Dy­lanRo cher, Henri La­croix, Phi­lippe Quin­tais ndlr) (rires) et, à ce titre, un pla­teau aus­si consis­tant, et dont Dra­gui­gnan est le fa­vo­ri, per­met­tra cer­tai­ne­ment à la FFPJP

(Fé­dé­ra­tion fran­çaise de pétanque de jeu pro­ven­çal) de dé­ni­cher de nou­veaux ta­lents, no­tam­ment chez les moins de 22 ans. En­suite, je pense que tout or­ga­ni­sa­teur se doit de mon­trer l’exemple. Et comme la ri­gueur est notre marque de fa­brique...

Une in­no­va­tion de taille à l’oc­ca­sion de cette édi

tion 2018 ? Oui. De même qu’au rug­by, les juges de touche sont en me­sure de pré­ve­nir le prin­ci­pal pré­po­sé au sif­flet à l’aide d’un bip. Coachs et ar­bitres se­ront mu­nis d’un boî­tier de fa­çon à li­mi­ter les an­nonces in­tem­pes­tives au mi­cro. Il s’agit de lut­ter contre toute forme de dis­per­sion.

Un mot sur Ch­ris­tian Faz­zi­no, l’une des icônes de la

dis­ci­pline ? J’ai d’ex­cel­lents rap­ports avec lui, à tel point qu’il se­ra le par­rain de cette épreuve. Comme tout le monde, l’an­nonce de son dé­part pour Lyon et le club des Ca­nuts m’a sur­pris, mais je res­pecte énor­mé­ment l’en­vie de ce for­mi­dable cham­pion de voir autre chose, de re­le­ver d’autres chal­lenges.

VI­TRINE. L’élite de la pétanque fran­çaise a ren­dez­vous ce week-end à Mont­lu­çon.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.