Le Vol­vi­cois Ro­main Dau­mas en maître des lieux sur le 24 km

Hier ma­tin

La Montagne (Cantal) - - Sports - Jean-phi­lippe Béal

Le 6e Trail Émi­lie dis­pu­té hier ma­tin à Combronde pro­po­sait deux nou­veaux par­cours. Très ap­pré­ciés. Par­ti­cu­liè­re­ment par Ro­main Dau­mas, vain­queur du tra­cé long.

Ro­main Dau­mas est un fi­dèle du Trail Émi­lie, épreuve phare des ani­ma­tions du Té­lé­thon com­bron­daire, épreuve hom­mage, aus­si, à celle à la­quelle, ils au­ront été un mil­lier (600 sur le 10,3 km, 400 sur le 24,7 km) à pen­ser très fort au mo­ment du dé­part, hier ma­tin, dans la brume noyant le com­plexe spor­tif.

L’une des rai­sons, il ne s’en ca­chait pas, de la triple sa­tis­fac­tion du vain­queur du 24,7 km, et néo­li­cen­cié de Vol­vic Na­tu­ra Trail : « La pre­mière, c’est d’avoir cou­ru et ga­gné pour une bonne cause, re­le­vait ain­si Dau­mas. La deuxième, parce que c’est ma pre­mière vic­toire sous le maillot de mon nou­veau club. La troi­sième, de l’avoir em­por­té qua­si­ment à do­mi­cile. »

Un élé­ment qui a pu jouer, es­ti­mait le ré­sident de Jo­se­rand, no­tam­ment sur les dif­fi­cul­tés de ce nou­veau tra­cé, jo­li as­sem­blage de par­ties rou­lantes, d’autres plus tech­niques es­sai­mées de bonnes rampes : « Je connais­sais bien le cir­cuit, je sa­vais donc où je de­vais re­lan­cer. » Des re­lances qui, une fois les de­vants pris, lui ont per­mis, en l’em­por­tant en 1 h 51’50” de se construire un écart fi­na­le­ment consé­quent, sur ses deux sui­vants du po­dium, Julien Ré­millieux (1 h 58’00”) et Jérôme Cor­nu­bet (2 h 01’07”).

L’écart, Quen­tin Mey­leu, cy­cliste dé­sor­mais trai­leur et vain­queur en 45’53” du 10,3 km, ne l’a pas fait tout de suite. Du­rant un bon tiers du par­cours, il a en ef­fet été ac­com­pa­gné de Clé­ment Qué­val.

Jus­qu’à la bosse du tra­cé, en fait : « Jusque là, je le sui­vais. Mais il a un peu coin­cé, j’ai pris un peu d’avance et der­rière, j’ai fait ce que j’ai pu pour en conser­ver as­sez avant la der­nière par­tie plane. »

Celle qui, éven­tuel­le­ment, au­rait pu per­mettre à Qué­val de re­ve­nir. Mais ce ne fut pas le cas : « Je crois qu’il a même en­core ac­cen­tué l’écart. C’est sûr, dans la bosse, il m’a fait mal et je ne suis ja­mais re­ve­nu. Je me suis juste mis en ré­sis­tance mais il était clai­re­ment le meilleur », re­con­nais­sait, fair­play, Qué­val (46’49”), en pleine pré­pa­ra­tion de la course Élite du Vol­vic de sa­me­di.

Le Vol­vic, le pro­chain ren­dez­vous, éga­le­ment, de Ma­rine Place, autre vain­queur, en 52’54”, de cette même pe­tite dis­tance : « J’ai pour­tant eu du mal à me mettre de­dans, ce n’est qu’après le 5e km, que j’ai trou­vé de bonnes sen­sa­tions. En fait, je connais­sais l’an­cien tra­cé, j’ai trou­vé plus jo­li aus­si, avec ses pe­tits singles, mais plus exi­geant, aus­si, avec son pro­fil ja­mais vrai­ment plat, où il y a tou­jours des pe­tites re­lances », com­men­ta l’au­teure d’un beau top 20 au scratch.

Cô­té fé­mi­nin tou­jours, la vic­toire est re­ve­nue à la Rio­moise Ma­rie­hé­lène Bou­gie sur le 24,7 km, en 2h27’23”...

Ren­dez­vous au Vol­vic

PHO­TO FRED MARQUET

DAU­MAS. Un suc­cès en so­li­taire par­fai­te­ment construit sur le 24 km.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.