L’ASPTT Metz digne de son rang

L’ASPTT Metz bat le Stade Cler­mon­tois (4­2), hier

La Montagne (Cantal) - - Sports - VIC­TOIRE.

Le cham­pion de France mes­sin a éprou­vé des dif­fi­cul­tés à se dé­bar­ras­ser du Stade Cler­mon­tois, pour­tant pri­vé de sa n°1.

Le ca­pi­taine mes­sin Oli­vier Mu­tis a eu quelques sueurs froides : « L’es­sen­tiel est dans la poche. Elles as­surent et n’ar­rêtent pas de ga­gner. Mais dans ce cham­pion­nat fé­mi­nin, rien n’est fa­cile. »

Cler­mont, mal par­ti après les simples (3­1), au­rait pu ob­te­nir son troi­sième nul en trois jour­nées... Mais la Po­lo­naise Pi­ter (deux suc­cès) a payé de sa per­sonne pour pla­cer L’ASPTT Metz en tête du cham­pion­nat.

Sou­vent ir­ré­pro­chable, la Mo­sel­lane Eka­te­ri­na Alexan­dro­va (93e mon­diale, 67e à son meilleur clas­se­ment), vain­queur ré­cem­ment d’une cer­taine Pau­line Par­men­tier (54e), a

LA FICHE cé­dé contre la Bul­gare Shi­ni­ko­va dont on se de­mande ce qu’elle fait au 221e rang tant son po­ten­tiel et sa puis­sance ont épa­té. La Cler­mon­toise, ca­rac­tère bien trem­pé, a eu le der­nier mot : 6­4 dans un acte III, qu’elle avait mieux en­ta­mé (3­0, 4­1, 4­4).

Se bles­ser pen­dant un­match de tennis est plu­tôt rare. Mais hier, la Russe Eka­te­ri­na Alexan­dro­va, dès la pre­mière mi­nute de son op­po­si­tion, a vou­lu trop bien faire. En ten­tant de rat­tra­per une balle bien croi­sée, elle s’est man­gée le banc. Ou­verte au ge­nou et à la main, elle a ser­ré les dents pen­dant deux heures...

VOL­LEY-BALL NATIONAL

Ren­contre fran­co­phone entre la Wa­lonne de L’ASPTT Metz Ysa­line Bo­na­ven­ture et la Suis­sesse Con­ny Per­rin. « Je l’avais bat­tue voi­ci deux ans à Man­ches­ter mais de­puis, on s’est per­du de vue », si­gna­lait la Belge. La théo­rie (ba­taille entre la 5e et la 6e ou la 148e mon­diale face à la 152e) a re­joint la réa­li­té.

Confron­ta­tion mus­clée, ser­rée, pas­sion­nante jus­qu’au bout (7­5 , 6­4). Sou­vent me­na­cée, Ysa­line Bo­na­ven­ture a été ré­com­pen­sée de son es­prit of­fen­sif, fi­na­le­ment su­pé­rieur à l’at­ten­tisme de la jo­lie Con­ny Per­rin.

Le Stade Cler­mon­tois a ali­gné Gre­ta Arn, en­core 11e à... 39 ans. « Elle est de ma gé­né­ra­tion », plai­san­tait le ca­pi­taine mes­sin Oli­vier Mu­tis. Sa joueuse, Alexan­dra Ca­dan­tu, n’a fait qu’une bou­chée de sa ri­vale.

Cler­mont s’est pré­sen­té sans sa n°1, la Rou­maine Dul­ghe­ru. « Ques­tion de moyens, re­con­nais­sait le ca­pi­taine vi­si­teur. C’est mal tom­bé contre une équipe so­lide comme L’APTT Metz. Mal­gré nos deux nuls, on n’est pas as­su­ré du main­tien. » Cô­té Metz, c’était le deuxième et der­nier match de la Po­lo­naise Ka­tar­zy­na Pi­ter. Là aus­si, ques­tion de fi­nances.

TENNIS NATIONAL

PHO­TO PHI­LIPPE NEU

Pi­ter Ka­tar­zy­na a sau­vé L’ASPTT Metz, hier, en ga­gnant son simple et son double.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.