Le Stade Cler­mon­tois ter­mine en beau­té, par six fi­nales

La Montagne (Cantal) - - Sports - Ra­phaël Ro­chette

Six fi­nales dans l’après-mi­di, trois A et trois C. L’équipe du Stade Cler­mon­tois Na­ta­tion a ti­ré un vé­ri­table feu d’ar­ti­fice pour la der­nière jour­née des cham­pion­nats de France en pe­tit bas­sin, hier à Mont­pel­lier.

Il s’est tel­le­ment en­thou­sias­mé, sur le bord du bas­sin, toute la fin de se­maine, et en­core da­van­tage hier, qu’il en a per­du sa voix. Qua­si­ment aphone, Bruno Ver­weirde ré­pond tout de même au té­lé­phone. Heu­reux de com­men­ter les pro­bants ré­sul­tats de ses jeunes na­geurs.

Une de­mi-se­conde plus vite au 50 dos

« Ce der­nier après­mi­di, c’était de la fo­lie. Ça se ter­mine en apo­théose. Fran­che­ment, je me suis ré­ga­lé », dé­bute la conver­sa­tion avec le coach, avant qu’il énu­mère une à une les perfs du jour.

Vice­cham­pion de France jeu­di sur 200 dos, Geof­froy Ma­thieu, le jeune lea­der du groupe sta­diste, en est en­core l’au­teur de quelques­unes. L’élève ingénieur a épa­té son en­traî­neur sur un sprint (50 dos) qui est pour­tant loin d’être son point fort. Sep­tième en fi­nale A, c’est son ch­ro­no qui in­ter­pelle. Pour la pre­mière fois, le Cler­mon­tois « casse » les 25 se­condes (24’’97).

« Geof­froy a ga­gné cinq dixièmes sur un 50 m, c’est énorme, s’ex­clame Bruno Ver­weirde. L’écart avec les meilleurs en sprint se ré­duit comme peau de cha­grin. »

Juste un quart d’heure pour souf­fler et Geof­froy Ma­thieu dis­pute sur 200 4 nages une nou­velle fi­nale A (9e). Sa cin­quième du cham­pion­nat en au­tant de courses, en amé­lio­rant en­core son temps des sé­ries.

La place est moins bonne que l’an pas­sé (4 e ), mais les condi­tions bien moins fa­vo­rables. « Il a en­chaî­né. Il est al­lé à la guerre. On au­rait ai­mé “cas­ser” les deux mi­nutes, mais il n’avait pas as­sez de temps pour ré­cu­pé­rer. La brasse a pé­ché. On s’y at­ten­dait, car on ne l’a pas tra­vaillé. Si­non, le reste était top », dé­taille Ver­weirde.

Le coach a éga­le­ment « sa­vou­ré » le 50 brasse de Fran­çois Van Wyns­ber­ghe, 7e en fi­nale A. Lui aus­si a amé­lio­ré par rap­port aux sé­ries du ma­tin. La marque de fa­brique sta­diste, hier. Tous ont fait mieux l’après­mi­di. La très pro­met­teuse Clé­mence Sues­cun (16 ans), sur 100 pa­pillon. Le « guer­rier », Bap­tiste Co­lo­mas (18 ans), sur le 200 4 nages, où il donne de mieux en mieux la ré­plique à Ma­thieu. Et Ju­liette Dre­vet (16 ans), qua­li­fiée elle aus­si en fi­nale C, comme ses deux jeunes co­équi­piers.

Ar­ri­vée avec un meilleur temps à 4’24” au 400 nage libre, elle re­part avec un 4’18” qui en dit long sur son po­ten­tiel.

« Il y a eu beau­coup d’en­ga­ge­ment et de vo­lon­té de bien faire. C’est gé­nial », conclut Ver­weirde, re­ve­nant sans voix mais re­gon­flé à bloc de ce sé­jour dans l’hé­rault.

PHO­TO R. BRU­NEL

PERF. Geof­froy Ma­thieu a réus­si ses « France ».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.