Un seul mot : dia­logue

La Montagne (Cantal) - - France & Monde - BER­NARD STÉPHAN ber­nard.ste­[email protected]­tre­france.com

Le temps po­li­tique de l’exé­cu­tif n’est pas le temps re­ven­di­ca­tif des gi­lets jaunes. Il est peu pro­bable que le ca­len­drier d’édouard Phi­lippe, la fin du quin­quen­nat pour ju­ger des ré­sul­tats, sa­tis­fasse les contes­ta­taires. On n’at­ten­dait pas que le Pre­mier mi­nistre aille à ré­si­pis­cence hier soir. Tou­te­fois un geste de dia­logue au­rait pu apai­ser. Si les op­po­si­tions, tout en ten­tant la ré­cu­pé­ra­tion, ont dé­mon­tré leur in­ca­pa­ci­té à in­car­ner une al­ter­na­tive, cô­té exé­cu­tif on n’est pas loin de concur­ren­cer ce vide. En ef­fet, les prin­ci­paux mi­nistres et les ba­rons de la ma­cro­nie ont brillé par leur ab­sence. S’il fal­lait don­ner un con­seil, ce se­rait le sui­vant : rac­cro­chez le wa­gon avec le pays des gi­lets jaunes qui agit par pro­cu­ra­tion d’une France de la frac­ture so­ciale. Car quel est cet exé­cu­tif qui ne dis­cute pas, ne peut pas ima­gi­ner une table ronde so­ciale, mé­prise le dia­logue avec les gi­lets jaunes, mais aus­si avec les maires, dont Em­ma­nuel Ma­cron sno­be­ra le con­grès national, ain­si qu’avec tous les corps in­ter­mé­diaires ?

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.