Jé­ré­mie Fleu­ret de nou­veau ré­com­pen­sé

La Montagne (Cantal) - - Artense Vie Locale - MAR­CHÉ DU GOÛT. RÉ­COM­PENSES.

Jé­ré­mie Fleu­ret, jeune Ydois, élève une cin­quan­taine d’oi­seaux et se pas­sionne pour eux de­puis son en­fance. Après avoir concou­ru l’an­née der­nière et vu deux de ses oi­seaux ré­com­pen­sés par des titres de cham­pion, le jeune homme ré­ci­dive cette an­née.

Au con­cours de Châlus (Haute­vienne), Jé­ré­mie se frotte à une soixan­taine d’éle­veurs ve­nus du Cantal, de Cha­rente, de Cor­rèze, de Creuse, de Dordogne, de Haute­vienne et du Puy­de­dôme et plus de 600 oi­seaux en­ga­gés au con­cours. Jé­ré­mie pré­sente sept oi­seaux en con­cours : trois ca­lop­sittes, un dia­mant man­da­rin et trois co­lombes dia­mant. Trois d’entre eux, ju­gés sur de nom­breux cri­tères, at­ti­tude, struc­ture, taille ou main­tien, re­çoivent le titre de cham­pion. Au con­cours de Mé­né­trol (Puyde­dôme), Jé­ré­mie pré­ sente neuf de ses pensionnaires : quatre ca­lop­sittes, un dia­mant man­da­rin, trois co­lombes dia­mant et une caille de Chine. Sur les 1.000 oi­seaux en­ga­gés au con­cours dans les dif­fé­rentes ca­té­go­ries, Jé­ré­mie voit quatre de ses oi­seaux ré­com­pen­sés par un titre de cham­pion, dont un at­tri­bué à la caille de Chine, rare en con­cours.

Jé­ré­mie n’a pas par­ti­ci­pé au cham­pion­nat de France cette an­née, le jeune homme se pré­pare au cham­pion­nat d’eu­rope de 2019 : « J’ai ré­duit les es­pèces en éle­vage à une cin­quan­taine d’in­di­vi­dus, afin de mieux me concen­trer et pré­pa­rer le cham­pion­nat d’eu­rope man­da­rin de Liginiac (Cor­rèze) qui rem­pla­ce­ra ex­cep­tion­nel­le­ment le cham­pion­nat de France ». Une pré­pa­ra­tion qu’il aborde de fa­çon se­reine.

Jé­ré­mie Fleu­ret a clas­sé sept de ses oi­seaux cham­pions aux ré­cents con­cours de Châlus et de Mé­né­trol.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.