Har­pon­ner un gros pois­son

Aurillac face à Rumilly­vallières, ce soir (18 heures), à Ba­ra­del

La Montagne (Cantal) - - Sports Football - GAR­DIEN.

Der­nier vi­si­teur de l’an­née à Ba­ra­del, le pro­mu Ru­mil­lyVal­lières, troi­sième de la classe, est an­non­cé comme un dur à cuire. Un nou­veau test pour en sa­voir un peu plus.

Comme Cha­ma­lières, le lea­der ac­tuel qui, à l’heure des sup­pu­ta­tions es­ti­vales, sem­blait vouer aux gé­mo­nies avec son ef­fec­tif re­nou­ve­lé dans les grandes lar­geurs, son bud­get ri­qui­qui et son syn­thé­tique d’un autre temps, Vallières (1.800 ha­bi­tants), cham­pion du Rhône­alpes, n’était pas at­ten­du à pa­reille fête après plus de trois mois et dix jour­nées de com­pé­ti­tion.

Si les book­ma­kers de la grande ré­gion consi­dé­raient que ce pro­mu ma­rié à la fin du prin­temps avec Rumilly (26.000 ha­bi­tants) avait tout pour plaire, sur­prendre, per­for­mer, et bien, ils avaient rai­son. Aus­si, ces Haut­sa­voyards se­ront re­çus dans le sud de l’au­vergne avec tous les hon­neurs dus à leur rang.

Ac­tuel­le­ment troi­sième à un point du dau­phin et à quatre du maillot jaune, Rumilly­vallières, quatre lon­gueurs de­vant les Can­ta­liens, consti­tue­ra, au même titre que Cler­mont (B) et Bour­goin un peu plus tôt, un test gran­deur na­ture dans le ré­vé­la­teur de Ba­ra­del où les Au­rilla­cois res­tent sur deux suc­cès.

Car, mal­gré la sé­rie en cours (3 vic­toires, 2 nuls), on ne sait tou­jours pas où si­tuer avec pré­ci­sion cet Aurillac poin­tant en sep­tième po­si­tion, son meilleur clas­se­ment de­puis l’ou­ver­ture, au len­de­main de sa sor­tie à Li­mo­nest avec un bon par­tage à la clé.

Ga­gner en consis­tance

Le meilleur est­il à ve­nir ? Peut­il plus et mieux ? Dis­pose­t­il d’un groupe suf­fi­sam­ment riche en qua­li­té et en quan­ti­té pour vi­ser le som­met alors qu’il a dé­jà aban­don­né la moi­tié des points en cours de route (15 sur 30) ? Les ques­tions pour­raient noir­cir la co­lonne à ce mo­ment de la sai­son où un nou­veau dé­ra­page à la mai­son écaille­rait for­cé­ment les rêves de conquête dans cette com­pé­ti­tion fai­sant la part belle aux sur­prises de­puis le jour de l’ou­ver­ture.

In­con­nues, ou presque ­ on se sou­vient du FC Rumilly (CFA 2), ve­nu dis­pu­ter un 7e tour de Coupe de France au pied du Puy Cour­ny le 27 no­vembre 1999, avant que les Afé­cistes d’an­dr­zej Szar­mach ne ca­pi­tulent de­vant Cannes (L2) en 32e de fi­nale à Jean­al­ric ­ les troupes di­ri­gées au­jourd’hui par Fat­sah Am­ghar n’ont concé­dé qu’une seule dé­faite à Li­mo­nest (2­1). Elles to­ta­lisent 19 points (5 vic­toires, 4 nuls, 1 dé­faite) et dis­posent de la dé­fense la plus her­mé­tique à l’ex­té­rieur avec seule­ment deux buts en­cais­sés.

sA­vant de voya­ger dans le Rhône, sa­me­di der­nier, Oli­vier Cla­vière avan­çait : « En une se­maine, nous al­lons ren­con­trer deux des meilleures for­ma­tions de notre cham­pion­nat… »

La pé­rilleuse sor­tie dans les Monts d’or s’est bien pas­sée. Reste dé­sor­mais à har­pon­ner un gros pois­son avec une équipe tou­jours pri­vée de Mey­niel, peut­être en­core de Gour­gaud, très in­cer­tain hier soir, et de Cou­derc, sus­pen­du.

Avec Rumilly, de vieilles re­trou­vailles

PHO­TO LOUIS FAYET

Gau­thier Har­dy s’ef­for­ce­ra de gar­der sa cage in­vio­lée ce soir face à Rumilly-vallières.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.