Cler­mont Bas­ket et Stade à Cler­mont

Res­pec­ti­ve­ment face à Al­bi et Tur­san, ce soir (20 h)

La Montagne (Cantal) - - Sports Basket-ball - Fran­cis La­porte

Pre­mière, ce soir, le derby mis à part. Cler­mont Bas­ket et Stade Cler­mon­tois vont évo­luer tous les deux à Cler­mont en même temps. Et cha­cun face à un ad­ver­saire dé­jà ren­con­tré par l’autre, Al­bi pour le CB et Tur­san Ar­bou­cave pour le Stade.

Cler­mont Bas­ket ­ Al­bi Bas­ket (gym­nase Gra­nouillet, ce soir, 20 heures). Le CB ne ti­re­ra pas pro­fit de l’ex­pé­rience sta­diste. Comme les autres, le jeu tar­nais de la 3e jour­née a évo­lué. Cer­ti­tude : si Al­bi, pri­vé de suc­cès en dé­pla­ce­ment, pré­sente un bi­lan né­ga­tif (3v­4d), ses 20 points pas­sés à Olo­ron, la se­maine der­nière, ap­pellent à la mé­fiance.

Pour un groupe cler­mon­tois qui de­vait, de toute fa­çon, ré­pondre à une obli­ga­tion qua­si struc­tu­relle : « Re­mettre un coup dé­fen­sif, pose Lu­do­vic So­zedde. À do­mi­cile, on ne peut pas se per­mettre de prendre plus de 25 points au quart­temps. On doit re­tour­ner à des stan­dards à 15 points ».

L’en­traî­neur de la 1re dé­fense de la poule C ne veut plus re­vivre, en ef­fet, le re­tard à l’al­lu­mage de sa­me­di der­nier à Gra­ nouillet, face à Ma­laus­sanne. « C’est un match qu’on au­rait per­du la sai­son der­nière. On se re­met de­dans en 2e mi­temps et on ne passe pas loin. Or la dé­fense est notre force et on doit éga­le­ment se ras­su­rer of­fen­si­ve­ment », in­siste coach So­zedde, qui veut « re­mettre tout le monde en confiance », juste avant le dé­pla­ce­ment à Auch (le 8) et la ré­cep­tion de Co­teaux du Luy (le 15)… les deux autres co­lea­ders. « Il faut faire un match ré­fé­rence à do­mi­cile avant ces deux “fi­nales” », pré­vient­il.

Stade Cler­mon­tois ­ Tur­san Ar­bou­cave (Mai­son des Sports, ce soir, 20 heures). Les Sta­distes le savent. Il y a deux Tur­san : « Cha­losse », le pro­mu d’où ils re­viennent (87­71) et « Ar­bou­cave », plus so­lide, au­teur du seul échec cé­biste, qu’ils re­çoivent, ce soir. Et pas for­cé­ment au bon mo­ment. « On est un peu dans le trou », convient Tho­mas Faye. Pour un trio de rai­sons : des bles­sés, à l’image de Pa­biot (mol­let), ar­rê­té 8 se­maines ; une ab­sence, celle de Dia­ba­té, en stage un mois à Rouen, plus une fa­tigue gé­né­rale ins­tal­lée au fur et à me­sure des dé­pla­ce­ments, aux Co­teaux de Luy, à Tur­san… « C’est 15, 16 heures de bus ; c’est l’en­fer », mau­grée le coach. Le­quel ne voit qu’une so­lu­tion : « faut ser­rer les dents, faire du mieux pos­sible en res­tant sur ce qu’on sait faire, de l’agres­si­vi­té dé­fen­sive, du pres­sing tout ter­rain, tout don­ner sur de courtes du­rées, pas la jouer die­sel ». Pri­vé de Pa­biot et peut­être de Ja­nin (bé­quille cuisse), le groupe va pas­ser « un bon test », ter­mine Tho­mas Faye.

Cantal

PHO­TO PIERRE COUBLE

STADE. Be­noit Vial­lard au shoot.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.