Le G20 sous haute ten­sion

Les chefs d’état réunis à Bue­nos Aires jus­qu’à de­main

La Montagne (Cantal) - - France & Monde Actualités -

Entre le re­tard d’an­ge­la Mer­kel, les dé­bor­de­ments de Do­nald Trump et un pays d’ac­cueil qui re­doute une ex­plo­sion so­ciale, le G20 s’an­nonce ten­du.

Les di­ri­geants du G20 se sont re­trou­vés hier à Bue­nos Aires pour un som­met dont Do­nald Trump a de fac­to dic­té une grande par­tie de l’agen­da, qu’il s’agisse du dif­fi­cile dia­logue avec Vla­di­mir Pou­tine ou de la que­relle com­mer­ciale avec la Chine.

Ce som­met est aus­si la pre­mière oc­ca­sion pour les di­ri­geants mon­diaux de s’en­tre­te­nir di­rec­te­ment avec le prince hé­ri­tier saou­dien Mo­ham­med ben Sal­mane (MBS) de­puis le scan­dale sus­ci­té par l’as­sas­si­nat du jour­na­liste Ja­mal Kha­shog­gi.

Do­nald Trump, bous­cu­lé chez lui par une en­quête tou­jours plus me­na­çante sur l’in­gé­rence russe avant l’élec­tion pré­si­den­tielle de 2016, s’est em­ployé à échauf­fer les es­prits avant même son ar­ri­vée.

L’im­pré­vi­sible pré­sident amé­ri­cain a pris tout le monde de court en an­nu­lant jeu­di, via Twit­ter, une ren­contre très at­ten­due avec le pré­sident russe Vla­di­mir Pou­tine, une heure après avoir confir­mé qu’elle au­rait lieu.

M. Trump a jus­ti­fié sa volte­face par le fait que la Rus­sie n’avait tou­jours pas res­ti­tué à l’ukraine les na­vires et les ma­rins cap­tu­rés au large de la Cri­mée.

Le Krem­lin a « re­gret­té » hier cette dé­ci­sion, es­ti­mant que « les dis­cus­sions sur des ques­tions in­ter­na­tio­nales et bi­la­té­rales graves sont re­por­tées in­dé­fi­ni­ment ».

Face à l’ac­ti­visme d’un pré­sident amé­ri­cain qui dé­daigne les usages di­plo­ma­tiques, l’en­jeu de ce G20 se­ra de res­ter fi­dèle au cre­do du mul­ti­la­té­ra­lis­ me qui avait pré­si­dé à sa toute pre­mière édi­tion en 2008, sur fond de pa­nique fi­nan­cière.

« L’agres­si­vi­té ressort »

« Au­tour de la table du G20, les doutes sont là, les formes d’agres­si­vi­té res­sortent, les frac­tures re­pa­raissent », a dit jeu­di soir le pré­sident fran­çais Em­ma­nuel Ma­cron.

Les chefs d’état et de gou­ver­ne­ment se re­trouvent pour deux jours dans une ca­pi­tale ar­gen­tine sous très haute sur­veillance.

Les au­to­ri­tés ar­gen­tines, cri­ti­quées pour leur in­ca­pa­ci­té à conte­nir les dé­bor­de­ments au­tour d’un match de foot­ball sa­me­di der­nier, ont fait sa­voir qu’« au­cune vio­lence » ne se­rait to­lé­rée, un an après un G20 de Ham­bourg mar­qué par des af­fron­te­ments.

Une grande ma­ni­fes­ta­tion est pré­vue sa­me­di à Bue­nos Aires, à l’ap­pel de nom­breuses ONG et as­so­cia­tions.

Reste à sa­voir si les lea­ders du G20 par­vien­dront à pa­ra­pher, à l’is­sue de leurs dé­bats un com­mu­ni­qué fi­nal re­flé­tant un consen­sus, même mi­nime, sur quelques grands dé­fis in­ter­na­tio­naux.

La ré­dac­tion de ce texte à la por­tée sur­tout sym­bo­lique bute en par­ti­cu­lier sur la ques­tion du li­breé­change, et sur le su­jet du chan­ge­ment cli­ma­tique.

AFP

PHO­TO DE FA­MILLE. Entre deux réunions, les par­ti­ci­pants du G20 vont mul­ti­plier les ren­contres en tête-à-tête ou en pe­tit co­mi­té. En rai­son d’une panne de son avion qui a fait un at­ter­ris­sage d’ur­gence, An­ge­la Mer­kel a re­joint ses pairs avec 12 heures de re­tard.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.