Des étu­diants à la dé­cou­verte de l’ala­gnon

La Montagne (Cantal) - - Saint-flour Arrondissement -

Une ving­taine d’étu­diants du Mas­ter 2 ges­tion de l’en­vi­ron­ne­ment (par­cours fonc­tion­ne­ment et res­tau­ra­tion des éco­sys­tèmes aqua­tiques conti­nen­taux de l’uni­ver­si­té Cler­mont Au­vergne) se sont dé­pla­cés sur le bas­sin­ver­sant de l’ala­gnon jeu­di der­nier.

Clé­ment Billard, tech­ni­cien ri­vière au SIGAL, les a ac­cueillis en salle pour faire le point sur la ré­gle­men­ta­tion, le contexte géo­gra­phique et éco­lo­gique et les prin­ci­pales ac­tions réa­li­sées sur le bas­sin. Puis, di­rec­tion l’ala­gnon pour vi­si­ter les amé­na­ge­ments ef­fec­tués sur les prin­ci­paux ou­vrages en amont et en aval de Mas­siac par leurs pro­prié­taires, ain­si que les tra­vaux de res­tau­ra­tion de l’ala­gno­nette dans le bourg. Les ponts à fond libre sur la Vio­lette à Gre­nier­mont­gon, amé­na­gés en 2013 par la mai­rie avec l’ap­pui du SIGAL, ont éga­le­ment fait l’ob­jet de toute l’at­ten­tion des étu­diants. Le SIGAL donne tou­jours la prio­ri­té à l’ara­se­ment car cette so­lu­tion per­met la re­mise en cir­cu­la­tion to­tale des es­pèces pis­ci­coles et des sé­di­ments.

L’amé­na­ge­ment de passes à pois­sons est tou­jours plus coû­teux et né­ces­site un en­tre­tien ré­gu­lier. Le SIGAL est au­jourd’hui sol­li­ci­té comme exemple pour ce type de tra­vaux, qui ont pour ob­jec­tif de ré­ta­blir la cir­cu­la­tion des pois­sons mais éga­le­ment des sé­di­ments, et re­don­ner vie aux cours d’eau. Se­lon M. Des­vi­lettes, pro­fes­seur en éco­lo­gie aqua­tique à l’uni­ver­si­té de Cler­mont : « Leur par­cours uni­ver­si­taire per­met aux étu­diants de bien com­prendre le fonc­tion­ne­ment d’un cours d’eau et de pro­po­ser des so­lu­tions pour l’amé­lio­rer. Mais il est im­por­tant pour eux d’ob­ser­ver des exemples très concrets. L’ex­pé­rience du SIGAL, dont les ré­sul­tats sont re­con­nus par les pro­fes­sion­nels à une large échelle, est un ex­cellent sup­port d’étude. Les conseils des tech­ni­ciens sur les stra­té­gies, les tech­niques, les dif­fi­cul­tés, le re­tour cri­tique est une réelle plus­va­lue pour que ces étu­diants puissent abor­der leur fu­ture vie pro­fes­sion­nelle ».

ÉTU­DIANTS. Ils étu­dient sur le ter­rain les dif­fé­rents mode d’amé­na­ge­ment du cours d’eau.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.