Halte aux amal­games

La Montagne (Cantal) - - 7 Jours En Politique - Par San­drine Tho­mas Ré­dac­trice en chef de La Mon­tagne san­drine.tho­[email protected]­tre­france.com @san­drin­tho­mas

Le mes­sage de trop. Il y a quelques jours, So­phia Chi­ki­rou, ex­égé­rie de la France In­sou­mise et ex­res­pon­sable de Le Mé­dia TV, a pos­té sur Fa­ce­book un com­men­taire hon­teux sur le fond comme dans la forme, ap­pe­lant au boycott des jour­na­listes cou­vrant les ac­tions des « Gi­lets jaunes ». Cette dé­non­cia­tion d’une presse qui se­rait « cor­rom­pue » et « men­son­gère » pour­rait nous sem­bler co­casse, ve­nant d’une per­sonne qui li­vrait de l’in­for­ma­tion au ser­vice d’une seule source d’opi­nion, si le pro­pos n’était pas nau­séa­bond.

Car le mes­sage que sou­haite faire pas­ser cette col­la­bo­ra­trice zé­lée de la co­lère et de la ran­coeur, et pour­tant pré­ten­du­ment éclai­rée, se ré­sume en un « tous pour­ris » que nous de­vons com­battre. Il nous ren­voie à des heures fu­nestes où la vin­dicte po­pu­laire dé­si­gnait dans un triste amal­game les cou­pables de tous les maux de l’époque. Nous ne pou­vons souf­frir plus long­temps d’être des boucs émis­saires. Avons-nous des torts ? Sans doute. Comme dans toutes les pro­fes­sions, ou comme dans chaque acte que cha­cun est ame­né à ac­com­plir, existe une

part d’er­reur ou d’éga­re­ment. Nous avons aus­si notre quo­ta de bre­bis ga­leuses. Pas plus, pas moins que chez les profs, les avo­cats, les po­li­ti­ciens, les ou­vriers, les po­li­ciers et que sais­je en­core.

Les mé­dias ont l’ha­bi­tude d’être poin­tés du doigt, étant en­ten­du qu’il est plus fa­cile de dé­si­gner le ther­mo­mètre comme cause de tous les maux plu­tôt que de s’at­ta­quer à la fièvre. Ils en ont pris leur par­ti et s’en sont même nour­ris par­fois pour, vou­lait­on croire, as­seoir leur pou­voir obs­cur. Mais en ces temps tour­men­tés, le mythe fait l’ef­fet d’un boo­me­rang.

Ce qui nous in­quiète dans cette France frag­men­tée, où le com­mu­nau­ta­risme, qu’il s’af­fi­ che en bon­net rouge, en gi­let jaune, ou pire en veste brune, gagne chaque jour du ter­rain, c’est que nous ne sommes pas seuls dans le pa­nier des amal­games. Les jeunes des quar­tiers, de la ra­caille ; les chô­meurs, des fai­néants ; la jus­tice, cor­rom­pue ; les po­li­ti­ciens, le tout à la fois ; les « Gi­lets jaunes », « des bas du casque » ; les bou­chers, des tueurs d’ani­maux et les ve­gans, des bouf­feurs de graines. On conti­nue ? Non, ar­rê­tons tout et écou­tons Gand­hi plu­tôt que Chi­ki­rou : « C’est une er­reur de croire né­ces­sai­re­ment faux ce qu’on ne com­prend pas », di­sait ce mi­li­tant de la paix. Et si on es­sayait de com­prendre l’autre avant la dé­fla­gra­tion ?

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.