LA SE­MAINE DE JACQUES MAIL­HOT

La Montagne (Cantal) - - Septième Jour -

je suis tom­bé en panne de voi­ture en pleine cam­pagne. En at­ten­dant le dé­pan­neur, j’avais re­vê­tu mon gi­let jaune.

a ra­len­ti et m’a dit : « Bra­vo. Te­nez bon. On est de tout coeur avec vous. » Il est re­par­ti. Un deuxième s’ar­rê­ta et ad­mi­ra­tif me dé­cla­ra : « Cha­peau ! Ma­ni­fes­ter comme ça tout seul en rase cam­pagne. Ca veut dire que le ma­laise est plus pro­fond qu’on le croit. »

que je ten­tais de lo­ca­li­ser la panne, une li­mou­sine stop­pa à ma hau­teur. C’était l’écri­vain Fran­çois Hol­lande. Très sym­pa. Il m’ex­pli­qua que j’avais rai­son de râ­ler et qu’il s’as­so­ciait à mon désar­roi.

qu’un chauf­feur de poids lourd s’ar­rê­ta en criant : « Ras le bol. Si en plus les ru­pins se joignent aux jaunes pour nous bar­rer les routes… »

ar­ri­va en­fin. Il avait été ra­len­ti par des gi­lets j aunes. « Vous me l’au­riez dit », lui dis­je, « je vous au­rais ai­dé. Je suis le res­pon­sable du coin ! » « Très bien », dit le ga­ra­giste. « Vous êtes nom­breux ? » « Pour l’ins­tant je suis seul, mais de­puis une heure, j’ai re­çu de nom­breux sou­tiens. » Il je­ta un oeil sur le mo­teur. « C’est la pompe à es­sence qui a lâ­ché. » « C’est ré­pa­rable ? » « Oui, mais à votre place, je pas­se­rai di­rec­te­ment à l’élec­trique. »

c’est dur quand même.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.