Les Sta­distes sur le bon tem­po

Large vic­toire de­vant Malaussanne, hier (96­78)

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - Sports - Jean-philippe Béal

Belle en­trée en N3, hier soir, pour le Stade Cler­mon­tois avec un net suc­cès à do­mi­cile sur les Py­ré­néens de Malaussanne (96-78).

Il n’a pas lâ­ché ses hommes, les ex­hor­tant sans cesse à une dé­fense rap­pro­chée et at­ten­tive, au­tant qu’à de la vi­tesse et un rythme constant une fois le bal­lon en leur pos­ses­sion : et Tho­mas Faye, le coach sta­diste a été écou­té, hier soir.

Une re­prise to­ni­truante

Car c’est bien en se mon­trant ri­gou­reux sous et de­vant leur cercle et en por­tant vite le dan­ger dans le camp ad­verse qu’ils ont réus­si à dé­cram­pon­ner une for­ma­tion de Malaussanne à qui il ne fal­lait of­frir, ni es­paces, ni tem­po mo­dé­ré.

Kuhne, no­tam­ment, pro­fi­ta des pre­miers pour lâ­cher, au coeur du pre­mier quart­temps, un tri­plé à trois­points qui lais­sait les Py­ré­néens com­plè­te­ment dans un match que les Cler­mon­tois, par un cer­tain manque d’adresse et de vi­va­ci­té offensive de­ puis l’en­tame, ne maî­tri­saient pas en­core.

Ce fut dé­jà mieux sur la deuxième pé­riode, l’écart de 10 uni­tés (40­30, 16e) en fa­veur des lo­caux s’étant par ailleurs construit sur une marque bien ré­par­tie té­moi­gnant d’un sens du par­tage dé­jà de bon au­gure.

Cô­té vi­si­teur, c’est ce­lui de l’adap­ta­tion que He­ry et ses co­équi­piers sur­ent alors mettre en exergue : leur quatre mi­nutes de zone cou­pèrent en ef­fet sè­che­ment l’élan des « rouge et bleu », pour les ra­me­ner à 4 points à la mi­temps (44­40, 20e).

Alors, re­pre­nant ses bonnes ha­bi­tudes de Pré­nat, le Stade ren­tra tam­bour bat­tant dans le 3e quart­temps. Et son cin­glant 9­0 en moins d’une mi­nute trente, de lui ou­vrir la brèche dé­ci­sive, ré­gu­liè­re­ment écar­tée par Le­tord et Gar­raud. L’écart grim­pa ain­si jus­qu’à +17 (65­48, 27e), ma­te­las qu’en four­nis­sant quelques ef­forts, les lo­caux purent conser­ver jus­qu’à la der­nière pause (75­58, 30e).

L’af­faire était réel­le­ment bien en­ga­gée. Il suf­fi­sait alors de trou­ver un Dia­ba­té vi­re­vol­tant au der­nier quart (12 points) pour por­ter l’es­to­cade (9678).

PHOTO FRAN­CIS CAMPAGNONI

TO­NIQUE Avec 12 points dans le der­nier quart-temps, Dia­ba­té a ver­rouillé le pre­mier suc­cès sta­diste.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.