Cir­cu­ler en mode « vert » et sans ef­fort

■ L’en­tre­prise Willi­go pro­pose de louer ou d’ache­ter de pe­tits vé­hi­cules élec­triques ci­ta­dins

La Montagne (Clermont-Limagne) - - Clermont Vivre Sa Ville - Maxime Meyer lo­cale@cen­tre­france.com

Une pe­tite en­tre­prise cler­mon­toise, Willi­go, pro­pose de louer des trot­ti­nettes, de pe­tits scoo­ters, ou en­core des gy­ro­roues, le tout en mode élec­trique.

Des trans­ports « hors du com­mun » : voi­là com­ment les jeunes fon­da­teurs de Willi­go pré­sentent leur pe­tite en­tre­prise, ou­verte de­puis fin juillet. Dans la rue du Che­val­Blanc, au centre­ville de Cler­mont­Fer­rand, Tho­mas, An­tho­ny, Ma­rius et Co­line pro­posent de louer à la jour­née des trot­ti­nettes, des scoo­ters et des gy­ro­roues élec­triques.

« L’am­bi­tion pre­mière, c’est de dé­bar­ras­ser la ville des voi­tures », ex­plique Tho­mas Ri­vé, co­gé­rant. « Le maire veut faire des pistes vertes dans tout Cler­mont. Il fau­dra bien des vé­hi­cules pour cir­cu­ler des­sus ! »

Leurs en­gins filent jus­qu’à 30 km/h, pour une au­to­no­mie moyenne de trente ki­lo­mètres. De quoi faire de belles ba­lades dans les rues es­car­pées de l’ag­glo­mé­ra­tion. « Le vé­lo n’a pas trop de suc­cès ici, no­tam­ment à cause des côtes. Pour une sor­tie loi­sir, c’est top, mais pour des dé­pla­ce­ments quo­ti­diens, c’est plus com­pli­qué », sou­ligne Tho­mas Ri­vé, pour qui « la pro­blé­ma­tique de la mo­bi­li­té nous concerne tous ».

Sur le ter­rain, on réa­lise vite que ces moyens de trans­port élec­triques per­mettent d’éco­no­mi­ser de l’éner­gie. La trot­ti­nette pro­pose par exemple plu­sieurs modes, plus ou moins ner­veux. En po­si­tion « sport », elle per­met de re­mon­ter la rue des Gras en un rien de temps, en tour­nant une poi­gnée, comme sur une mo­to. Fi­ni le souffle court sur les pentes lo­cales, comme la der­nière ligne droite pour ac­cé­der au parc Mont­ju­zet !

Le mi­ni­scoo­ter a peut­être moins de pêche, mais il at­tire plus les re­gards. « Beau­coup de gens nous posent des ques­tions », re­con­naît Ma­rius Casa, agent com­mer­cial. « Il y a un vrai in­té­rêt pour ces moyens de trans­port. »

« La mo­bi­li­té nous concerne tous »

Se dé­pla­cer de­vient un jeu d’en­fant

Trot­ti­nette ou mi­ni­scoo­ter, les deux vé­hi­cules s’ap­pri­voisent ra­pi­de­ment. En lo­ca­tion, le casque est obli­ga­toire. Pas éton­nant vu la prise de vi­tesse, no­tam­ment en des­cente. Les res­pon­sables de Willi­go donnent les in­for­ma­tions de base au dé­mar­rage, puis, après un ou deux es­sais pour tes­ter l’ac­cé­lé­ra­tion, le frei­nage et les vi­rages, se dé­pla­cer de­vient un jeu d’en­fant. « On a lan­cé une cam­pagne par­ti­ci­pa­tive pour avoir un parc d’une ving­taine d’en­gins », pré­cise Tho­mas Ri­vé. « À par­tir de là, on pour­ra louer sur une plus longue du­rée. Mais l’idée, c’est aus­si de pou­voir tes­ter ce moyen de lo­co­mo­tion avant d’en ache­ter, no­tam­ment pour se rendre au tra­vail ou se dé­pla­cer en ville, sans se re­trou­ver dans les bou­chons. » ■

➔ En sa­voir plus. Willi­go, 20 rue du Che­val-Blanc, à Cler­mont-Fer­rand. Lo­ca­tion à la jour­née (30 eu­ros) ou à la de­mi-jour­née (20 eu­ros). Con­tact au 07.89.24.01.43.

PHOTO ÉLISE BAIERA

ÉCO­LO. L’am­bi­tion pre­mière des créa­teurs de Willi­go est de dé­bar­ras­ser Cler­mont-Fer­rand des voi­tures, en pri­vi­lé­giant un mode de trans­port lé­ger.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.