A Cler­mont, on vou­lait voir Ra­ka... on a vu aus­si Ya­to

La Montagne (Clermont-Limagne) - - Sports Rugby -

L’un des in­té­rêts de ce pre­mier match de l’ASM était in­con­tes­ta­ble­ment le re­tour à la com­pé­ti­tion de Ra­ka, pour sa pre­mière sor­tie en 2018.

On l’avait lais­sé sur la pe­louse du Mi­che­lin, sou­te­nu par deux membres du staff mé­di­cal, le li­ga­ment croi­sé d’un ge­nou rom­pu. C’était le 17 dé­cembre 2017, face aux Sa­ra­cens et Ra­ka était par­ti sur des stan­dards d’ef­fi­ca­ci­té mons­trueux ; 13 es­sais en 11 matchs.

Huit mois plus tard, l’ai­lier ex­plo­sif fid­jien n’a af­fi­ché au­cun signe d’in­quié­tudes, pas la moindre re­te­nu dans son en­ga­ge­ment quant à son ge­nou bles­sé. Dès les pre­mières mi­nutes, il a vou­lu tes­ter et son sens de la re­lance to­nique et cha­lou­pée et ses ad­ver­saires di­rects. Bon­ne­val en fut quitte pour un jo­li « cul », même si l’ar­rière tou­lon­nais ne s’échap­pa pas au pla­quage.

Même s’il n’a pas mar­qué, Ra­ka a su mon­ter en puis­sance dans cette ren­contre que son équipe al­lait ren­ver­ser en se­conde pé­riode. Il se mit aus­si au dia­pa­son des autres Fid­jiens cler­mon­tois, avec un Tui­cu­vu in­té­res­sant, un Na­qa­le­vu pun­cheur et ba­tailleur et, sur­tout, un Ya­to dont l’en­trée en jeu fut pour le moins to­ni­truante.

Dans tous les re­gistres, le gaillard troi­sième ligne des îles Pa­ci­fiques fit ex­plo­ser qua­si­ment à lui tout seul les ver­rous tou­lon­nais. Jus­qu’à la der­nière mi­nute, Ya­to avan­ça avec le bal­lon, créa des brèches béantes, ren­ver­sa tout ce qui por­tait un maillot noir et of­frit même des ca­viars à ses co­pains.

Ya­to n’au­ra pas le droit au yoyo...

Quand il évo­lue à ce ni­veau, le Fid­jien est ir­ré­sis­tible, un maillon fort pour Cler­mont, une pièce in­dis­pen­sable sur l’échi­quier du jeu de son équipe. In­ter­ro­gé sur sa pres­ta­tion, Franck Azé­ma mit néan­moins un bé­mol. « Il a été à son avan­tage, c’est vrai, mais il n’a pas été le seul. J’ai bien ai­mé la ren­trée de Ra­ka. Quant à Ya­to, il ne faut pas qu’il fasse le yoyo, il faut qu’il soit consis­tant et constant dans ce qu’il pro­duit. »

On au­ra com­pris que l’en­traî­neur en chef ne lais­se­ra pas son joueur s’en­flam­mer...

Pour le reste, cô­té jeunes pousses, l’ai­lier Ezea­la a ren­du une co­pie très con­ vain­cante. Lui qui n’avait plus évo­lué avec les pros de­puis son ter­rible choc au Ra­cing, en jan­vier der­nier, il a réa­li­sé quelques gestes d’ex­cel­lence tout en ga­gnant des duels.

Ce fut un peu plus com­pli­qué pour Fi­scher, qui éco­pa d’un car­ton jaune et sur­tout pour La­vernhe, mis trop sou­vent sous pres­sion pour se mon­trer à son avan­tage au poste tou­jours très ex­po­sé et com­pli­qué d’ou­vreur. Ce fut éga­le­ment une grande pre­mière pour le jeune gau­cher Be­ria qui a eu une ving­taine de mi­nutes pour s’ex­pri­mer. Mais ce ne fut pas la meilleure pé­riode cler­mon­toise.

Ven­dre­di pro­chain, l’ASM se frot­te­ra à la sé­lec­tion du Ca­na­da, à Is­soire. Une nou­velle oc­ca­sion sans doute de voir une par­tie de la re­lève à l’oeuvre. ■

➔ Fer­nan­dez for­fait. En rai­son d’une gas­tro, contrac­tée jeu­di, l’ou­vreur ar­gen­tin Pa­to Fer­nan­dez n’a pas par­ti­ci­pé à ce pre­mier match amical de la sai­son.

EX­PLO­SIF. De son en­trée en jeu jus­qu’à la der­nière mi­nute, Pe­ce­li Ya­to ex­cel­la dans tous les re­gistres.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.