Une ren­trée pour en­fon­cer le clou !

■ Dé­dou­ble­ment de classes en zone prio­ri­taire, re­cours aux en­sei­gnants contrac­tuels, de­voirs faits…

La Montagne (Clermont-Limagne) - - Puy-De-Dôme Actualité - Cé­cile Ber­gou­gnoux ce­cile.ber­gou­[email protected]­tre­france.com

Sou­ve­nez-vous, il y a un an, le dé­dou­ble­ment des classes de CP en zone prio­ri­taire s’est fait à marche for­cée. Cette ren­trée, il s’agit d’en­fon­cer le clou. Avec un peu plus de sé­ré­ni­té.

Pro­messe de cam­pagne d’Emmanuel Macron, le dé­dou­ble­ment des classes de cours pré­pa­ra­toires (CP) a été mis en oeuvre, à marche for­cée, à la ren­trée 2017, dans les ré­seaux d’édu­ca­tion prio­ri­taire REP +. Ce dis­po­si­tif rem­place ce­lui du « Plus de maîtres que de classes », un en­sei­gnant en sur­nombre dans l’école pour s’adap­ter aux be­soins des élèves. Et pas seule­ment ceux de CP. Du coup, les en­sei­gnants et leurs syn­di­cats avaient ac­cueilli la ré­forme plu­tôt fraî­che­ment. À la fois sur le fond et la forme.

Re­tours po­si­tifs

À la sor­tie en juin, « les re­tours que nous avons des en­sei­gnants sont plu­tôt po­si­tifs » re­lève Phi­lippe Ti­quet, le di­rec­teur aca­dé­mique du Puy­deDôme.

Dans le dé­par­te­ment, treize classes de CP sup­plé­men­taire ont été ou­vertes l’an der­nier avec des ef­fec­tifs entre 12 et 15 élèves. « Ce­la a per­mis aux en­sei­gnants de faire un tra­vail de connais­sance, de dif­fé­ren­cia­tion pé­da­go­ gique sur les ap­pren­tis­sages fon­da­men­taux », ana­lyse le di­rec­teur aca­dé­mique.

Pour ce­la, les en­sei­gnants ont été ac­com­pa­gnés par un plan de for­ma­tion conti­nue en ma­thé­ma­tiques et en fran­çais. Le plan est re­con­duit l’an pro­chain. En ef­fet, le dé­dou­ble­ment se pour­suit cette ren­trée 2018. Avec ce­lui des classes de CE1 en REP +, ce qui per­met­tra aux élèves de CP de l’an der­nier de pour­suivre leur sco­la­ri­té dans des classes à pe­tit ef­fec­tif. Et ce­lui, en ré­seau prio­ri­taire REP, des classes de CP et de CE1. Le chan­tier est plus consé­quent.

Au to­tal, en REP + et REP, un peu plus de 800 élèves de 60 classes sont concer­nés dans le Puy­de­Dôme, à Cler­mont­Fer­rand (onze classes ou­vertes) et à Thiers, Saint­Ré­my­surDu­rolle, Cha­bre­loche et La Mon­ne­rie­le­Mon­tel (qua­torze classes ou­vertes).

15 postes

Ce qui a né­ces­si­té un dé­blo­cage de moyens as­sez consé­quents. En plus de l’af­fec­ta­tion des en­sei­gnants du « plus de maî­ tres que de classes » qui dis­pa­raît donc to­ta­le­ment (*), la di­rec­tion aca­dé­mique a dé­blo­qué quinze postes d’en­sei­gnants. Ce qui ne man­que­ra de pe­ser sur la carte sco­laire de ren­trée pré­sen­tée en fin de se­maine pro­chaine au Conseil dé­par­te­men­tal de l’Édu­ca­tion na­tio­nale. ■

(*) Il reste en­core un peu plus de deux équi­va­lents temps plein af­fec­tés au dis­po­si­tif « Plus de maîtres que de classes » en rai­son des spé­ci­fi­ci­tés d’ac­cueil d’élèves à be­soin édu­ca­tif par­ti­cu­lier (en­fants du voyage, al­lo­phone, pri­mo ar­ri­vants…) à Ran­dan, Ma­ringues, Ai­gue­perse et Cler­mont­Fer­rand (Du­ruy).

PHO­TO D’AR­CHIVES RI­CHARD BRU­NEL

PUY-DE-DÔME. Un peu plus de 800 élèves se­ront sco­la­ri­sés en classes de CP et CE1 l’an pro­chain à Cler­mont-Fer­rand et dans le sec­teur de Thiers.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.