Le Ra­cing ne veut plus pleu­rer

■ Les Fran­ci­liens re­çoivent l’ASM (di­manche à 16 h 50) dans leur Are­na de la Dé­fense

La Montagne (Clermont-Limagne) - - Sports Auvergne -

Tom­beur de Tou­lon avec le bo­nus of­fen­sif lors de la pre­mière jour­née, le Ra­cing 92 a lan­cé à un si­gnal fort à ses prin­ci­paux ad­ver­saires. Cler­mont se­ra at­ten­du à l’Are­na.

«C’était une op­por­tu­ni­té pour nous de mar­quer le coup… » Le Ra­cing 92 d’Hen­ry Cha­van­cy ne pou­vait pas mieux s’y prendre pour en­voyer un mes­sage (très) fort au Top 14. En s’im­po­sant à Mayol lors de la pre­mière jour­née avec le bo­nus of­fen­sif dans la soute à ba­gages (25­9), les Ra­cing­men ont rap­pe­lé ­ mais était­ce bien né­ces­saire – qu’ils étaient, avec les Mont­pel­lié­rains, les plus sé­rieux can­di­dats au Bou­clier de Bren­nus.

« Nous avons des ob­jec­tifs éle­vés »

« Nous avons des ob­jec­tifs très éle­vés, no­tam­ment de res­ter in­vain­cus à l’Are­na », confiait ré­cem­ment l’en­traî­neur des ar­rières fran­ci­liens Laurent La­bit. Jus­te­ment, ce di­manche (16h50), les Ciel et Blanc re­çoivent Cler­mont dans leur écrin cou­vert qu’il convient dé­sor­mais d’ap­pe­ler Pa­ris La Dé­fense Are­na.

Après une sai­son blanche, mar­quée par une nou­velle dé­faite en fi­nale de la Cham­pions Cup face au Leins­ter (15­12), le Ra­cing 92 est ob­sé­dé par l’idée d’étof­fer son pal­ma­rès. « On n’a qu’une en­vie : ga­gner des matches et des titres », in­siste l’en­ traî­neur des avants Laurent Tra­vers. Pour as­sou­vir ce dé­sir de conquête, Ja­cky Lo­ren­zet­ti s’est of­fert le de­mi d’ou­ver­ture écos­sais Finn Rus­sel (25 ans, 37 sé­lec­tions), au­teur de deux es­sais contre le RCT, ou bien en­core le trois­quarts ir­lan­dais Si­mon Ze­bo (28 ans, 36 sé­lec­tions). Deux joueurs de grand stan­ding qui de­vront faire ou­blier le dé­part de cadres (Car­ter, An­dreu, Ta­lès), la re­traite de Yan­nick Nyan­ga, au­jourd’hui di­rec­teur spor­tif du club, et les bles­sés de longue date (Ma­che­naud, Szar­zews­ki, Lam­bie, Du­lin…).

Laurent Tra­vers, lui, reste confiant : « Quand des lea­ders ne sont pas là, d’autres vont éclore. » A l’image de Jor­dan Jo­seph (18 ans), cham­pion du monde U20 avec les Bleuets en juin der­nier.

« L’an pas­sé, nous avons beau­coup pleu­ré »

Bles­sés ou pas, le Ra­cing 92 est plus que ja­mais une ma­chine qui as­phyxie ses ad­ver­saires. Après Tou­lon, l’ASM pour­rait en faire l’amère ex­pé­rience. Qui plus est avec les re­tours pro­bables du ta­lon­neur Ca­mille Chat, du pi­lier Ce­date Gomes Sa, du deuxième­ligne Leone Na­ka­ra­wa et du trois­quarts aile Ted­dy Tho­mas. « Nous al­lons ré­cu­pé­rer nos in­ter­na­tio­naux. Ça va don­ner une cer­taine ému­la­tion au groupe, se ré­jouit Laurent La­bit. On doit confir­mer en fai­sant du turnover car on a un groupe étof­fé en qua­li­té et quan­ti­té. » Mais at­ten­tion à l’ex­cès d’eu­pho­rie. « Il faut gar­der les pieds sur terre. Nous pou­vons vite re­des­cendre si nous pen­sons que notre sai­son est dé­jà réus­sie, pré­vient La­bit. L’an pas­sé, nous avions éga­le­ment ga­gné à Tou­lon, mais en fin de sai­son nous avons beau­coup pleu­ré. »

Les Jau­nards sont pré­ve­nus : les Ra­cing­men veulent sé­cher leurs larmes. ■

PHO­TO PIERRE COUBLE

VIC­TOIRE. L’an­née der­nière, le Ra­cing avait éli­mi­né l’ASM en 1/4 de fi­nale de Cham­pions Cup. Les Ra­cing­men s’étaient en­suite in­cli­nés en fi­nale contre le Leins­ter.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.