La Poste de­vient un pôle fi­nan­cier

■ L’as­su­rance et la banque pour contrer la baisse du cour­rier

La Montagne (Clermont-Limagne) - - France & Monde Actualités -

En quête d’un nou­veau souffle sur fond de dé­clin du cour­rier, La Poste de­vrait bien­tôt pou­voir comp­ter sur le sou­tien d’un grand pôle fi­nan­cier pu­blic cons­ti­tué par CNP As­su­rances et La Banque pos­tale, que l’État a dé­ci­dé d’unir.

« La créa­tion de ce pôle pu­blic fi­nan­cier marque dé­sor­mais une étape his­to­rique dans l’his­toire de La Poste, qui a au moins six siècles d’exis­tence », a es­ti­mé, hier, le mi­nistre de l’Éco­no­mie, Bru­no Le Maire, lors d’une confé­rence de presse à Ber­cy.

« Avant la fin de l’an­née 2019, cette opé­ra­tion condui­ra la Caisse des dé­pôts à ap­por­ter sa par­ti­ci­pa­tion dans la CNP à La Poste. La Caisse des dé­pôts de­vien­dra ain­si l’ac­tion­naire ma­jo­ri­taire de La Poste aux cô­tés de l’État », a dé­taillé le mi­nistre.

Un mas­to­donte fi­nan­cier

« La Poste res­te­ra un grand ser­vice pu­blic na­tio­nal et une en­tre­prise 100 % pu­blique », a mar­te­lé Bru­no Le Maire, pré­ci­sant que le pré­sident de La Poste conti­nue­rait d’être nom­mé par le pré­sident de la Ré­pu­blique.

Ob­jec­tif de l’opé­ra­tion ? Per­mettre à La Poste de trou­ver de nou­velles sources de re­ve­nus. Fra­gi­li­sée entre autres par l’ex­plo­sion des mes­sa­ge­ries en ligne, son ac­ti­vi­té cour­rier ac­cuse une baisse de l’ordre de 7 % par an, lui fai­sant perdre 560 mil­lions d’eu­ros de chiffre d’af­faires chaque an­née en moyenne

Le groupe va aus­si ren­ for­cer son as­sise fi­nan­cière en ré­cu­pé­rant près de 6 mil­liards d’eu­ros de fonds propres via l’ap­port des 42 % du ca­pi­tal de CNP As­su­rances dé­te­nus par la Caisse des dé­pôts.

Fort d’un bi­lan de plus de 1.000 mil­liards d’eu­ros, ce nou­vel en­semble fi­nan­cier se­ra « l’un des pôles fi­nan­ciers pu­blics les plus im­por­tants au monde », s’est fé­li­ci­té Bru­no Le Maire. Il au­ra « pour vo­ca­tion pre­mière le dé­ve­lop­pe­ment des ter­ri­toires. Il de­vra ai­der no­tam­ment au fi­nan­ce­ment des col­lec­ti­vi­tés lo­cales, des mai­sons de ser­vices pu­blics, du dé­ve­lop­pe­ment du très haut dé­bit par­tout en France et de l’ac­com­pa­gne­ment des per­sonnes âgées », a­t­il ajou­té.

Du cô­té des syn­di­cats de La Poste, l’an­nonce a été di­ver­se­ment ac­cueillie. Pour la CGT­FAPT, pre­mier syn­di­cat du groupe, c’est une « nou­velle porte qui s’ouvre vers la privatisation ». Pour SUD­PTT, la mon­tée de la CDC au ca­pi­tal de La Poste se tra­dui­ra « par un re­tour sur in­ves­tis­se­ment consé­quent » et « donc par une aug­men­ta­tion des sup­pres­sions de postes ».

Plus mo­dé­rés, la CFDT, deuxième syn­di­cat, es­time que le pro­jet « n’au­ra pas d’in­ci­dences ma­jeures sur le sta­tut » du groupe et Force ou­vrière qu’il va « dans le bon sens » en per­met­tant à la Banque pos­tale de de­ve­nir « une vraie ban­queas­su­rance », même si « la vi­gi­lance s’im­pose » en ma­tière de mis­sions de ser­vice pu­blic. ■

PHO­TO AFP

PAR­TE­NA­RIAT. Le mi­nistre de l’Éco­no­mie et des Fi­nances, Bru­no Le Maire, avec Phi­lippe Wahl, le PDG de La Poste, et Éric Lom­bard, de La Caisse des Dé­pôts.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.