Quatre pro­jets hô­te­liers qui in­quiètent

■ Les pro­fes­sion­nels lo­caux s’in­quiètent de la construc­tion de quatre éta­blis­se­ments d’ici 2021

La Montagne (Clermont-Limagne) - - La Une - Fan­ny Gui­né lo­[email protected]­tre­france.com

Au­tour du CHU Es­taing, plu­sieurs hô­tels de­vraient sor­tir de terre d’ici trois ans. Le Club hô­te­lier cler­mon­tois craint une fra­gi­li­sa­tion du sec­teur, dé­jà en dif­fi­cul­té avec la lo­ca­tion entre par­ti­cu­liers.

Cet été n’au­ra pas créé de sur­prise ni de pa­ren­thèse en­chan­tée pour les pro­fes­sion­nels de l’hô­tel­le­rie. Il n’au­ra pas non plus per­mis d’en­di­guer un phé­no­mène qui semble se confir­mer de mois en mois. En 2017, le taux d’oc­cu­pa­tion des hô­tels était de 63,4 % pour la mé­tro­pole cler­mon­toise, « un ré­sul­tat faible » pour Del­phine Gi­raud, pré­si­dente du Club hô­te­lier cler­mon­tois et di­rec­trice du No­vo­tel du Bré­zet. « Par com­pa­rai­son avec d’autres villes de même taille, comme Di­jon, Mont­pel­lier, Rouen, Or­léans, nous sommes en bas du ta­bleau », ana­lyse­t­elle. La pla­te­forme de lo­ca­tion entre par­ti­cu­liers Airbnb, bête noire des hô­te­liers, en est la prin­ci­pale res­pon­sable.

Doutes

Jus­qu’à pré­sent, les éta­blis­se­ments ti­raient leur épingle du jeu lors des grosses ma­ni­fes­ta­tions, mais, là aus­si, les doutes ap­pa­raissent. « La réa­li­té est de­ve­nue pré­oc­cu­pante : da­van­tage de ré­si­dences, da­van­tage de chambres chez les par­ti­cu­liers… Pour la pre­mière fois l’an pas­sé, des hô­tels dis­po­saient en­core de chambres pour le Som­met de l’éle­vage du mois d’oc­tobre », confie Del­phine Gi­raud. Les jours contraints, soit ceux où le taux d’oc­cu­pa­tion est de 95 % et plus, se comptent « sur les doigts d’une main » pour les quelque 50 hô­tels qui font par­tie du Club hô­te­lier cler­mon­tois, soit 80 % des éta­blis­se­ments clas­sés de la mé­tro­pole.

Le vi­rage du di­gi­tal

Mal­gré ce cons­tat plu­tôt in­quié­tant, des hô­tels vont conti­nuer à sor­tir de terre dans et au­tour de la ca­pi­tale au­ver­gnate. Le Club hô­te­lier cler­mon­tois en a comp­té au moins quatre d’ici 2021 et 400 chambres sup­plé­men­taires : l’au­berge de jeu­nesse et un hô­tel de pre­mière classe près du CHU Es­taing, l’hô­tel Ek­lo au­des­sus du fu­tur siège de la CAF, ave­nue Édouard­ Mi­che­lin, et po­ten­tiel­le­ment un der­nier sur la zone du Bré­zet. « Cler­mont­Fer­rand est en pleine évo­lu­tion, et l’hô­ tel­le­rie ac­com­pagne ces chan­ge­ments. Mais les in­ves­tis­seurs ne doivent pas se trom­per sur les be­soins de la mé­tro­pole », alerte la pré­si­dente du Club.

Pour contrer ces dif­fi­cul­tés, le Club hô­te­lier cler­mon­tois a dé­ci­dé de prendre le taureau par les cornes. Le vi­rage vers le di­gi­tal est dé­jà bien en­ga­gé de­puis quelques an­nées, la ma­jo­ri­té des ré­ser­va­tions s’ef­fec­tuant en ligne. Pour sé­duire les clients, les 50 hô­tels du Club pour­ront, à par­tir de l’au­tomne, mettre en avant une vi­déo pro­mo­tion­nelle de leur éta­blis­se­ment sur leur site web, réa­li­sée par un vi­déaste et fi­nan­cée par le Club et les col­lec­ti­vi­tés.

Les pro­fes­sion­nels, qui se voient dé­sor­mais da­van­tage comme des « confrères que comme des concur­rents », misent sur une offre qua­li­ta­tive pour sor­tir de cette mo­ro­si­té. « On pro­pose des ser­vices qui sont im­pos­sibles dans les ap­par­te­ments de par­ti­cu­liers : la fibre dans les chambres, une dé­co raf­fi­née, un ac­cueil mul­ti­lingue, une hy­giène ga­ran­tie ! »

Autre rayon de so­leil au mi­lieu des nuages, l’ins­crip­tion de la Chaîne des puys­faille de Li­magne à l’Unes­co en juillet. Les pro­fes­sion­nels du tou­risme s’at­tendent à ac­cueillir une clien­tèle asia­tique qui pré­fère lo­ger dans des hô­tels que dans des chambres Airbnb. « Notre job, c’est de chan­ger l’image de la ville. On va y ar­ri­ver car Cler­mont­Fer­rand a de nom­breux atouts. Nous n’avons pas qu’une cas­quette : nous fai­sons du tou­risme ur­bain, d’af­faires (avec les con­grès), du ther­ma­lisme. Et dé­sor­mais, nous de­vons de­ve­nir la des­ti­na­tion “green” de France par ex­cel­lence », conclut Del­phine Gi­raud. ■

« Cler­mont­Fer­rand doit de­ve­nir la des­ti­na­tion “green” par ex­cel­lence » DEL­PHINE GI­RAUD Pré­si­dente du Club hô­te­lier cler­mon­tois

« Les in­ves­tis­seurs ne doivent pas se trom­per sur les be­soins »

PHOTO D’ARCHIVES RI­CHARD BRUNEL

CLIEN­TÈLE. À 63,4 %, le taux d’oc­cu­pa­tion des chambres d’hô­tels de Cler­mont-Fer­rand et sa pé­ri­phé­rie est faible par rap­port à d’autres villes de tailles com­pa­rables.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.