Les en­tre­prises res­tent confiantes

■ Le ré­seau des CCI a son­dé quatre cents struc­tures de la ré­gion Au­vergne­Rhône­Alpes en juillet

La Montagne (Clermont-Limagne) - - Région Actualité - Laurent Ber­nard

L’ac­ti­vi­té des PME-TPE a conti­nué à aug­men­ter, mais à un rythme moins sou­te­nu, au cours du pre­mier se­mestre 2018. Pro­blème : 39 % disent avoir du mal à réa­li­ser leurs re­cru­te­ments.

La Chambre de com­merce et d’in­dus­trie (CCI) Ré­gion et les CCI ter­ri­to­riales ont consul­té en juillet 400 en­tre­prises de la ré­gion. Voi­ci les grandes lignes de la si­tua­tion éco­no­mique au pre­mier se­mestre 2018.

Ten­dance à la hausse des chiffres d’af­faires. 43 % des en­tre­prises ont réa­li­sé un chiffre d’af­faires su­pé­rieur à ce­lui du pre­mier se­mestre 2017, mais elles étaient plus de 50 % dans ce cas il y a un an. Une en­tre­prise sur dix a connu une pro­gres­sion su­pé­rieure de 10 %. La aus­si, la pro­por­tion est en baisse, de l’ordre de quatre points. Pour 35 % des son­dés, le chiffre d’af­faires est stable.

Ce sont les PME de 10 à 49 sa­la­riés qui réa­lisent les meilleures per­for­mances. Les sec­teurs de l’in­dus­trie, des ser­vices aux en­tre­prises et du BTP af­fichent les meilleures pro­gres­sions. Le ser­vice aux par­ti­cu­liers et l’hô­tel­le­rie­res­tau­ra­tion pré­sentent de moins bonnes per­for­mances.

En grande ma­jo­ri­té confiantes. La ma­jo­ri­té des en­tre­prises (69 % d’entre elles) res­tent confiantes sur la si­tua­tion éco­no­mique gé­né­rale. Mais elles sont 25 % (+ 7 points par rap­port à jan­vier) à ne pas être confiantes. C’est dans le ser­vice aux par­ti­cu­liers (no­tam­ment le com­merce de détail) que la pro­gres­sion des pes­si­mistes est la plus forte : + 11 points, à 34 %.

Les dif­fi­cul­tés de re­cru­te­ment de­meurent. Le frein le plus im­por­tant au dé­ve­lop­pe­ment de­meure la dif­fi­cul­té à ef­fec­tuer un re­ cru­te­ment : 39 % des son­dés disent être confron­tés au pro­blème. Les sec­teurs des tran­sports et de la res­tau­ra­tion sont les plus tou­chés, mais pas les seuls. Dans cer­tains cas, les en­tre­prises im­pac­tées ex­pliquent être obli­gées de « ré­duire la voi­lure ».

Mais des pro­messes de re­cru­te­ment tout de même. Mal­gré ces dif­fi­cul­tés, un nombre crois­sant de PME en­vi­sage de re­cru­ter au cours du se­cond se­mestre de cette an­née : 53 % (en hausse de trois points de­puis jan­vier) ont dé­cla­ré vou­loir re­cru­ter. Bonne nou­velle, ces re­cru­te­ments se­ront des créa­tions de poste dans une en­tre­prise sur trois. Ce sont sur­tout les so­cié­tés de trans­port et de lo­gis­tique et les ser­vices in­for­ma­tiques qui pré­voient des re­cru­te­ments en nombre et en pro­gres­sion.

Pour un se­cond se­mestre aus­si bon qu’en 2017. 47% des chefs d’en­tre­prise tablent sur une sta­bi­li­té du chiffre d’af­faires réa­li­sé au cours du se­cond se­mestre 2017, pé­riode au cours de la­quelle l’ac­ti­vi­té a été par­ti­cu­liè­re­ment sou­te­nue. 34 % misent sur une hausse de leur chiffre, alors que 12 % en­vi­sagent un re­pli. C’est sur le mar­ché in­té­rieur que la ma­jo­ri­té pense dé­ve­lop­per l’ac­ ti­vi­té (+ 37 %). La conquête de nou­veaux mar­chés in­ter­na­tio­naux comme source de dé­ve­lop­pe­ment en­re­gistre un fort re­cul (­ 5 points, à 14 %) dans les en­tre­prises. Mais pas dans les so­cié­tés ha­bi­tuel­le­ment ex­por­ta­trices, qui placent ce le­vier comme prio­ri­té de dé­ve­lop­pe­ment, à 55 %.

Les dif­fi­cul­tés de tré­so­re­rie s’es­tompent. Le ni­veau de dif­fi­cul­tés de tré­so­re­rie en­re­gistre un nou­veau re­pli : 26 % des en­tre­prises in­di­quaient en juillet être en si­tua­tion dif­fi­cile ou très dif­fi­cile. C’est 2 points de moins qu’en jan­vier, mais c’est sur­tout le ni­veau le plus bas en­re­gis­tré de­puis 2012. C’est tou­jours dans le ter­tiaire vers les par­ti­cu­liers et le BTP que le ni­veau des dif­fi­cul­tés est le plus éle­vé puisque 30 % des en­tre­prises y éprouvent des dif­fi­cul­tés.

L’in­ves­tis­se­ment ra­len­tit. Comme l’ac­ti­vi­té, l’in­ves­tis­se­ment reste bien orien­té mais à un rythme moins sou­te­nu : 58 % des en­tre­prises ont in­ves­ti au pre­mier se­mestre (contre 63 %) et 56 % pré­voient de sta­bi­li­ser leurs in­ves­tis­se­ments dans les mois à ve­nir. ■

Pes­si­misme en hausse dans le com­merce

PHOTO STÉ­PHA­NIE PA­RA

EM­BAUCHES. Le sec­teur des tran­sports et de la lo­gis­tique pré­voit des re­cru­te­ments en nombre au cours de cette fin d’an­née.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.