Les dau­phins de l’ASM tiennent le rythme

■ Tan­dis que Mont­pel­lier gri­mace

La Montagne (Clermont-Limagne) - - Sports Rugby -

Cler­mont, Castres, Tou­louse et le Stade Fran­çais, vain­queur bo­ni­fié de Tou­lon (37-10) hier, confortent leur place en haut de ta­bleau du Top 14 à l’is­sue de la 4e jour­née, contrai­re­ment à Mont­pel­lier, écra­sé à Lyon (55-13) et éton­nant 11e.

Les chiffres

9. Le nombre plé­tho­rique d’en­avants com­mis par le lea­der Cler­mont, dont on a cru qu’il n’ar­ri­ve­rait ja­mais à re­tour­ner une si­tua­tion mal en­ga­gée à Pau. Mais l’ASM a re­trou­vé une bonne étoile, un men­tal d’acier et une mê­lée ul­tra­do­mi­na­trice. Qui a fi­ni par faire plier la Sec­tion (27­23) dans les der­nières mi­nutes sur un bal­lon por­té.

100. Zack Holmes non re­te­nu, Ches­lin Kolbe oc­cu­pé à réa­li­ser l’ex­ploit de l’an­née avec les Spring­boks en Afrique du Sud : la voie était libre pour les ar­rières fran­çais de Tou­louse, qui oc­cu­paient 100 % des postes au coup d’en­voi contre le Racing 92. A l’ar­ri­vée, du rythme, des passes à go­go et une vic­toire pro­bante (30­17) mal­gré un coup de mou dans la de­mi­heure fi­nale.

284. Soit la dif­fé­rence abys­sale d’ex­pé­rience, en nombre de matchs joués en Top 14, entre la char­nière de Castres et celle de Gre­noble. Quand Ben­ja­min Ur­da­pille­ta (119) et Ro­ry Ko­ckott (168) culminent à eux deux à 287 ap­pa­ri­tions dans l’élite, Adrien La­torre et Jé­ré­my Va­len­çot étaient tous les deux no­vices au plus haut ni­veau (le se­cond était en­tré en jeu 9 mi­nutes en 2016, dé­jà contre le CO). Et sans sur­prise, le cham­pion de France a bat­tu le pro­mu (29­13).

Les hommes

Char­lie Nga­tai. L’ex­joueur des Chiefs semble bien être le centre qui man­quait à Lyon : avec le NéoZé­lan­dais, au­teur de deux es­sais et bien en place of­fen­si­ve­ment, le Lou a cor­ri­gé Mont­pel­lier (55­13) et vrai­ment lan­cé sa sai­son. Ti­tu­laire de­puis le dé­but de sai­son, la re­crue phare s’est par­fai­te­ment in­té­grée au groupe de Pierre Mi­gno­ni.

So­fiane Gui­toune. L’an­cien joueur d’Agen, Al­bi, Per­pi­gnan et Bor­deaux a connu deux sai­sons de « ga­lère », se­lon ses mots, en ar­ri­vant à Tou­louse. Eloi­gné des ter­rains par une pu­bal­gie, il sa­voure un pre­mier dé­but de sai­son plein (3 ti­tu­la­ri­sa­tions) avec le Stade, dont il a ins­crit deux des trois es­sais contre le Racing (30­17).

Gaël Fi­ckou. Deux es­sais ra­cés, quelques ins­pi­ra­tions sup­plé­men­taires non ré­com­pen­sées et un sau­ve­tage dé­fen­sif sur Ma­la­kai Fe­ki­toa : le Tou­lon­nais d’ori­gine a réa­li­sé un match par­fait face à son club for­ma­teur et y est pour beau­coup dans la vic­toire bo­ni­fiée du Stade Fran­çais sur le RCT (3710). ■

SO­FIANE GUI­TOUNE. Le centre tou­lou­sain a ins­crit deux des trois es­sais contre le Racing 92.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.