VITE DIT

La Montagne (Clermont-Limagne) - - France & Monde Actualités -

JUP­PÉ L’EU­RO­PÉEN. Alain Jup­pé a in­di­qué, hier, qu’il ne « res­te­rait pas si­len­cieux dans le dé­bat des élec­tions eu­ro­péennes » et qu’il « s’en­ga­ge­rait à sou­te­nir ceux qui se­ront aus­si proches que pos­sible de ce (qu’il) pense », tout en re­fu­sant de s’en­ga­ger « dans l’éla­bo­ra­tion des listes ». In­vi­té à clore le con­grès fon­da­teur d’Agir, par­ti fon­dé par d’ex-LR qui se veulent « construc­tifs » à l’en­droit du gou­ver­ne­ment, l’an­cien Pre­mier mi­nistre a in­sis­té sur le « be­soin d’une droite qui fasse en­tendre la voix qui est la vôtre, at­ta­chée à des va­leurs de jus­tice et de li­ber­té, éprise d’une sin­cère foi eu­ro­péenne ». ■

CASTANER VEUT DU TEMPS. L’exé­cu­tif et la ma­jo­ri­té en­tendent « l’im­pa­tience » des Fran­çais en­vers l’ac­tion du pré­sident Em­ma­nuel Ma­cron, a as­su­ré hier le se­cré­taire d’État aux Re­la­tions avec le Par­le­ment, Christophe Castaner, tout en ré­cla­mant du temps pour « ré­pa­rer » le pays. ■ « TRAVERSEZ LA RUE ». Du tra­vail dans la res­tau­ra­tion ? « Je tra­verse la rue, je vous en trouve » : Em­ma­nuel Ma­cron sus­ci­tait hier un flot de com­men­taires sur les ré­seaux so­ciaux, après avoir conseillé sa­me­di à un jeune hor­ti­cul­teur au chô­mage de se ré­orien­ter vers ce sec­teur en manque de bras. ■

VALLS DÉ­MIS­SION ? Ma­nuel Valls « de­vrait dé­mis­sion­ner » de son poste de dé­pu­té dans l’hy­po­thèse où il of­fi­cia­li­se­rait sa can­di­da­ture à la mai­rie de Bar­ce­lone (Es­pagne), es­time la cheffe de file des dé­pu­tés so­cia­listes à l’As­sem­blée, Va­lé­rie Ra­bault. ■

ÉDUCATION NA­TIO­NALE. Quelque 1.800 postes se­ront sup­pri­més l’an pro­chain dans l’Edu­ca­tion na­tio­nale, « soit 0,2% des em­plois du mi­nis­tère », a an­non­cé Jean-Mi­chel Blan­quer dans une interview au Fi­ga­ro pu­bliée hier soir, pré­ci­sant que ces sup­pres­sions ne concer­naient que « le se­cond de­gré et les ser­vices ad­mi­nis­tra­tifs ». Le bud­get de son mi­nis­tère se­ra lui aug­men­té de 850 mil­lions d’eu­ros en 2019, soit une hausse de 1,7%, « hors aug­men­ta­tion de nos con­tri­bu­tions aux pen­sions de l’Etat », a-t-il éga­le­ment in­di­qué. ■

PRÉ­LÈ­VE­MENT À LA SOURCE. Le dé­lé­gué gé­né­ral de La Ré­pu­blique En Marche Christophe Castaner a don­né hier les chiffres sur les choix des contri­buables fran­çais en termes de taux d’im­po­si­tion pour le pré­lè­ve­ment à la source qui entre en vi­gueur en jan­vier 2019 : « 94 % ont choi­si le taux fa­mi­lia­ri­sé, c’est-à-dire le taux que vous avez au­jourd’hui par foyer fis­cal […] 5,1 % ont choi­si le taux in­di­vi­dua­li­sé, c’est-à-dire choi­sir une dif­fé­rence d’un conjoint à l’autre et puis un peu moins de 1 % n’ont pas fait de choix express. » ■

RETAILLEAU MET EN GARDE. La di­vi­sion de la droite entre dif­fé­rents par­tis sert les in­té­rêts d’Em­ma­nuel Ma­cron, a mis en garde hier Bru­no Retailleau, chef de file des sé­na­teurs Les Ré­pu­bli­cains (LR), en ap­pe­lant à « re­cons­truire une al­ter­na­tive » à la ma­jo­ri­té qui sou­tient le pré­sident. « Je ne me ré­sous pas à ce qu’il y ait des droites ir­ré­con­ci­liables. Ce se­rait don­ner une as­su­rance-vie à Em­ma­nuel Ma­cron, nous condam­ner à per­pé­tui­té à l’op­po­si­tion ».

RA­MA­DAN. L’in­tel­lec­tuel mu­sul­man Ta­riq Ra­ma­dan, in­car­cé­ré de­puis sept mois pour des ac­cu­sa­tions de viols qu’il conteste, doit être à nou­veau con­fron­té de­main à la deuxième plai­gnante, un ren­dez-vous après le­quel il es­père ob­te­nir sa re­mise en li­ber­té. ■

EM­POI­SON­NÉ ? Pio­tr Ver­zi­lov, 30 ans, l‘un des quatre membres du groupe contes­ta­taire russe Pus­sy Riot qui avaient en­va­hi la pe­louse pen­dant la fi­nale de la Coupe du Monde de football en Rus­sie a été hos­pi­ta­li­sé hier en Al­le­magne par sa fa­mille qui dé­nonce une ten­ta­tive d’as­sas­si­nat par em­poi­son­ne­ment. ■

OURAGAN FLO­RENCE. Le sud-est des États-Unis res­tait hier sous la me­nace d’inon­da­tions de grande am­pleur après le pas­sage de l’ouragan Flo­rence qui a fait au moins 13 morts sur la côte at­lan­tique. ■

MUNICIPALES EN SY­RIE. Le ré­gime de Ba­char al-As­sad or­ga­ni­sait hier ses pre­mières municipales de­puis 2011, un scru­tin qu’il peut te­nir dans la ma­jeure par­tie du ter­ri­toire sy­rien à la fa­veur des suc­cès mi­li­taires en­re­gis­trés au cours des der­nières an­nées de guerre. « Plus de 40.000 can­di­dats sont en lices pour 18.478 sièges dans toutes les pro­vinces », a in­di­qué l’agence de presse of­fi­cielle sy­rienne Sa­na. ■

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.